Presse

Vital Kamerhe en situation sanitaire critique (Proche)

Dans la prison centrale de Makala à Kinshasa, les nouvelles ne semblent pas être bonnes pour le leader et partenaire clé du Chef de l’État Félix Tshisekedi (Fatshivit)

Plus les jours passent, plus son état de santé se détériore. Et si par malheur la situation se dégradait et que le pire arrivait, certains analystes évoquent déjà l’option d’empoisonnement.

Le directeur de cabinet du Chef de l’État congolais est toujours détenu à la prison centrale de Makala où il attend désormais que la justice lui communique l’issue des procédures. Arrêté le 08 mars dernier, la santé du président national de l’Union pour la nation congolaise UNC Vital Kamerhe continue à se détériorer dans la prison de Makala.

Selon le témoignage d’un de ses proches collaborateurs nous parvenu ce vendredi 24 avril 2020, Vital Kamerhe plaint des douleurs à la poitrine, des difficultés respiratoire. « Quand il vous parle, vous sentez sa lourde respiration. Enfin, sa tension est soumise à des rudes épreuves, malgré la surveillance permanente depuis quelques jours par ses médecins« ; raconte ce proche.
 

» Au début, on n’a pas voulu en parler pour ne pas donner l’impression de vouloir l’exploiter, mais après l’avoir vu ce matin entre les mains de médecins venus de l’extérieur en ambulance, on a compris qu’il faut alerter le monde, l’opinion. Sonnez l’alerte partout où vous êtes : La santé du Président Vital Kamerhe est entrain de se détériorer au gré des jours ! »; poursuit-il.

Vital Kamerhe a été confronté à plusieurs personnes citées dans ce dossier, notamment l’ancien ministre Justin Bitakwira, ou encore le Coordonnateur du dossier des 100 jours à la présidence, Nicolas Kazadi. 

A Makala, la défense de Vital Kamerhe estime qu’il n’y a plus de raison de maintenir la détention du Directeur de cabinet de Félix Tshisekedi. D’autant plus que, disent-ils, le parquet n’a jusque-là produit « aucune preuve l’incriminant ».

Dans son témoignage, le proche de Vital Kamerhe partage le même avis que celui des avocats de VK. Pour lui, « le parquet n’a pas pu apporter la moindre preuve ni un indice sérieux de culpabilité du chef de détournement de deniers publics par le Président national de l’UNC et Directeur e cabinet du chef de l’Etat. Un scandale judiciaire qu’ils pourraient être tentés de couvrir en éliminant physiquement celui qui risque d’éventrer le boa ». Il pense par ailleurs que laisser Vital Kamerhe en prison est simplement incroyable.

Le fait que jusqu’à présent personne ne sait exactement de quoi souffre Vital Kamerhe et comment son état de santé évolue suscite des inquiétudes dans les milieux des militants de son parti politique l’Union pour la nation congolaise (UNC). Ces derniers ont, dès le début, déploré un coup politique visant à fragiliser la plateforme politique CACH et qui s’est concrétisé par une arrestation arbitraire de leur leader. 

Thierry M. RUKATA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page