Droit de l'hommePresse

Beni : La société civile de Kainama décrète deux jours de deuil à mémoire des civils tués

Après évaluation de la situation sécuritaire dans le groupement Banande-Kainama, c’est en territoire de Beni au Nord-Kivu, jeudi 30 Juillet 2020 dans une rencontre qui a mis autour d’une même table toutes les composantes de forces vives, face à cette situation moins rassurante qui se caractérise par des incursions des rebelles ADF se soldent toujours par les tuerie des civils innocents.

La société civile décrète à cet effet deux journées de deuil sur toute l’étendue du dit Groupement .

Cette structure citoyenne recommande à certaines autorités civilo-militaires de se rendre dans cette partie du pays pour s’enquérir de la situation sécuritaire dégradante dans la zone.

Ces deux journées de deuil sont notamment le vendredi 31 Juillet et Samedi 1 Août 2020, a indiqué JONAS BIN KASUMBA, président de la société civile de Kainama à la rédaction de Congowitness.org.

« Nous avons jugé catastrophique la situation sécuritaire dans le groupement Banande-Kainama , c’était dans une assise avec toute la population de ce groupement. Suite à cette situation nous décrétons deux jours sans travail pour pleurer nos compatriotes. Nous avons établi pour la cause un cahier de charge qui sera déposé au prêt de l’administrateur du territoire de Beni, le chef de secteur ainsi que le commandant des opérations sokola 1, pour leur montrer notre mécontentement. Donc nous disons ce vendredi et samedi 01 août, que toute la population reste le mot d’ordre si réellement, on se sent toucher par la montée de l’insécurité dans notre région  »

La même source souligne que, les quatre otages de l’attaque de Mutido la soirée du mardi 28 juillet dernier, ont été libérés entre les mains des rebelles ADF l’après midi de ce jeudi.

Freddy Kighoma

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page