Politique & GouvernancePresse

Sud-Kivu : Que Ngwabidje démissionne avant toute pression populaire (CACOOP)

Une année et demie à la tête de la province du Sud-Kivu, le bilan de Théo Kasi Ngwabidje reste négatif. Aucun résultat positif n’est à présenté dans les différents secteurs de la vie.

Cette déclaration est du Caucus des Communicateurs de l’Opposition (CACOOP). Ils l’ont fait savoir au cours d’un point de presse tenu ce vendredi 11 septembre au secrétariat exécutif provincial de l’ÉCIDÉ à Nyawera à Bukavu.

Selon ces derniers, le Gouverneur de province ne donne que des promesses sans fin. Sur le plan securitaire, d’insécuritaire, les paisibles citoyens sont abattus plus que des porcs dans des abattoirs sur l’ensemble de la province.

Dans le secteur humanitaire, les victimes de diverses catastrophes naturelles ne font que gazouiller sans solution.

CACOOP dit être étonné davantage de l’insolvabilité dans laquelle sont plongés les agents du gouvernorat. Plus de cinq mois impayés pour des responsables de famille qui logent, payent les études et nourrissent des familles, c’est vraiment pénible. Pour cette organisation, il est temps que Ngwabije démissionne avant qu’il ne soit sous pression de le faire.

Vous allez vous rappeler qu’en date du 15 août dernier, le caucus des communicateurs de l’opposition a adressé une lettre au gouverneur de province lui demandant une démission.

Jeremie MATABARO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page