Politique & GouvernancePresse

Goma : Le COJESCI/RDC renforce les capacités des organisations de la société civile sur la bonne gouvernance

C’est dans le cadre de son projet sur la consolidation du dialogue entre les organisations de la société civile congolaise et amélioration de la gouvernance interne en République Démocratique du Congo, que la coordination provinciale du COJESKI-RDC a organisé un atelier de formation des formateurs du mercredi 28 au jeudi 29 octobre 2020 à Goma.

Hussein Fataki, coordinateur national du COJESKI et membre du concertium act aid basé à Kinshasa,ils ont réuni ces participants pour leur donner la matière sur les questions de renforcement de capacités sur la bonne gouvernance de leurs différentes organisations avec comme attentes qu’ils soient outillés par la connaissance de la manière dont leurs organisations doivent fonctionner et être gérée, car étant des des acteurs sociaux,  leurs regards doivent tourner le gouvernement et les institutions publiques afin que ces derniers soient gérés dans la bonne gouvernance.Cette séance est aussi celle d’autocritique,les matières doivent leur amener à s’autocritiquer.

Parmi les modules qui ont été traités, il y a entre autres celui de la gouvernance interne et la gestion administrative des organisations, celui de la gestion du cycle de projets ainsi que celui de la gestion financière de leurs différentes organisations.

En exploitant ces modules, le COJESKI-RDC veut intégrer le changement, en exigeant celui-ci au sein de leurs activités, en finance puis apprendre à prêcher la bonne gouvernance à travers le Nord Kivu et partout en RDC vu que ce projet est destiné à toutes les grandes villes des 11 anciennes provinces.

Pour Jean Pascal Mugaruka, coordonnateur provincial du COJESKI-RDC, l’importance de ces assises est la complémentarité en matière de charte sur la bonne gouvernance, et s’est réjoui par le fait que cet atelier constitue l’occasion pour les organisations de la société civile locale, les plateformes et réseaux de la société civile d’être renforcés en capacité organisationnelle et institutionnelle sur des sujets très importants à savoir la gouvernance et l’administration, la gestion organisationnelle, financière, celle du cycle de projet ainsi que les relations extérieures et la mobilisation des fonds.

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page