Politique & Gouvernance

Consultations en RDC : La SVK appelle l’UNC à conditionner sa participation par la libération et l’acquittement de Vital Kamerhe 

La Plateforme Soutenons Vital Kamerhe (SVK) dit suivre de près la situation sociopolitique du pays caractérisée pour le moment par une crise politique généralisée entre la coalition au pouvoir (FCC-CACH) ainsi que l’insécurité récurrente surtout dans la partie Est de la RDC.

Dans le communiqué daté du 05 novembre 2020, sanctionnant la réunion de sa direction politique, la SVK rappelle au Président de la République, que l’absence de Vital Kamerhe sur la scène politique congolaise handicape, non seulement l’unité et la cohésion nationale, mais aussi et surtout le bon fonctionnement des institutions du pays voire, la paix dans la sous-région de Grands Lacs.

« Ces consultations devraient commencer au sein au Cap pour le Changement (CACH) pour résoudre les différends qui y règnent avant de consulter d’autres couches sociales et cela dans le but d’y éviter l’hypocrisie du sucre car, avant d’enlever une poutre qui se trouve dans l’œil de son voisin, il faut d’abord commencer par enlever la paille qui se trouve dans votre propre œil ; dit le Seigneur » ; lit-on dans ce communiqué parvenu à la Rédaction de Congo Witness.

Par la même occasion, elle sollicite encore une fois l’implication personnelle du Chef de l’Etat, en tant que magistrat suprême pour la libération et l’acquittement de son Directeur de Cabinet dans ce dossier purement politique et politisé, dont il est victime.

Si le Chef de l’Etat n’y arrive pas, la SVK propose à la classe dirigeante de l’UNC que la libération et l’acquittement de l’innocent Vital Kamerhe soient la condition sine qua none pour sa participation à ces consultations.

Thierry M. RUKATA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page