Société

Sud-Kivu: Il y a besoin et urgence de ré-crédibiliser la société civile du Sud-Kivu ( Adrien Zawadi)

La société civile doit revenir à ses sources pour se réarmer dans le combat social qui est le sien.

Ces propos sont de Adrien Zawadi, candidat provincial au bureau de la coordination de la société civile du Sud-Kivu au cours d’une interview accordée  ce dimanche 15 Novembre 2020  à congowitness.org.

A l’en croire, le contexte sociopolitique et la menace d’un capitalisme sauvage multiforme leur impose d’adapter leurs stratégies et réflexes du combat social en tant que société civile du Sud-Kivu.

Pour ce faire il propose de quitter le modèle bureaucrate de la société civile et de pouvoir ainsi construire une société civile dite d’en bas et qui est fondée sur 3p à savoir:

La proximité pour canaliser les aspirations de la population à la base.

Pression pour garder notre rôle de contrepoids au pouvoir pour le bien être et tous.

Et la proposition pour un parténariat qui consolide la démocratie et le développement.

«Un bon acteur de la société civile doit s’empêcher de monnayer ses actions ainsi que celle de la communauté. la société civile du Sud-Kivu kivu doit organiser une résistance populaire contre la corruption et l’impunité qui gangrènent notre province et notre pays»a- t’il déclaré.

Et d’ajouter qu’il y a urgence de ré-crédibiliser la société civile du sud-kivu et son combat en insistant sur la notion de nous tous comme finalité de toute action citoyenne à poser.

Amani zag

Articles similaires

Un commentaire

  1. certes et d’accord avec la vision de cet acteur de la société du sud-kivu, basée sur un changement de proximité et sur le principe<>,

    il fait de cela très longtemps que la société civile a perdu sa crédibilité, suite aux animateurs qui se laissaient dirigé par les politiciens, il ne faisais rein sans demander leurs patins politiques, tel en était le cas où la société civile de kalehe en avait était victime, où les animateurs qui étaient aimés par la population, mais ils(elle) voulais les remplacer selon les recommandations de x ou y politiciens.
    c’est pour quoi je conseille à celui qui sera élu de canaliser ses actions aux aspirations de la population en ne pas laisser choir les territoire ! ! ! merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page