Politique & Gouvernance

Sud-kivu : Suites aux tracasseries sur le lac kivu, MAISHA KANZEGUHERA Freddy alerte le gouverneur de province

Dans une lettre signée en date du 1212 juillet 2022 juillet 2022 et dont une copie est parvenue à la rédaction du congowitness.org, l’élu provincial du Sud-Kivu alerte le gouverneur de province sur la situation alarmante des pêcheurs et des armateurs des pirogues motorisées sur le lac kivu.

Il explique que la pêche et le transport lacustre en pirogue motorisée sont devenus « vache laitière » de la police lacustre et force navale sur le lac où les pêcheurs et armateurs des pirogues sont tracassés  par certains éléments de ces deux services de sécurité en violation de l’ordonnance signée le 07 janvier 2022 par le chef de l’état fixant les attributions Communes et spécifiques entre les ministères du gouvernement Sama Lukonde.

Selon le constant fait par cet élu du peuple, chaque matin,les éléments de la force navale et de la police lacustre érigent des barricades sur le lac kivu exigeant illégalement à chacune des pirogues motorisées en provenance de Kabare Nord, Kalehe, Minova et Idjwi une somme qui varie entre 30.000 et 100.000FC.

Et pour les pêcheurs, ces éléments des services de sécurité font le tour du lac à la chasse des pêcheurs.

Notre source renchéri que pour le seul territoire d’idjwi,en moyenne 130 filets ( prohibés ou non) sont saisis avec les fretins. Leur retrait est conditionné par le versement d’une somme illégale variant entre 50.000 et 100.000FC par filet et beaucoup d’autres sont saisis n’ont jamais été restitués aux propriétaires faut de n’avoir pas versé à temps le montant exigé.

Parlant toujours de la question pêche, cet élu du peuple rappelle qu’en 2013, le général MASUNZU PACIFIQUE commandant de la dixième région militaire de l’époque avait écrit à la chefferie de Buhavu pour lui signifier que l’unité de la force navale a pour mission de défendre l’intégrité du territoire national maritime contre l’ennemi intérieur et extérieur et non la réglementation des activités des pêches. Il a fait aussi allusion à la la lettre du ministre provincial en charge de l’agriculture, pêche et élevage signée le 18 Mars 2022 qui rappelle à la force navale et à la police lacustre la nécessité d’œuvrer strictement dans la limite des attributions leurs dévolues par la loi et laisser la gestion,le contrôle des intrants de pêche et l’encadrement des pêcheurs aux seuls services du ministère en charge de la pêche.

Notons aussi qu’en date du 23 Août 2021 le même élu de la circonscription électorale d’idjwi avait déploré une situation très critique de la gestion des ressources halieutiques dans le lac kivu ainsi que les désordres et tracasseries des éléments des services de sécurité, proposant aussi des recommandations qui sont restées sans suite jusqu’aujourd’hui regrette t-il.

Au delà des recommandations précédemment formulées l’honorable MAISHA KANZEGUHERA Freddy à rappeler au Gouverneur de:

• De demander aux autorités militaires et policières en province d’interdire à leurs élements de n’est plus interférer dans la réglementation de la Pêche et le transport maritime et s’occuper de leurs missions des protections du territoire National et des Personnes et leurs biens.

• Instruire les ministres ayant en charge la pêche et le transport maritime d’user de leur pouvoir en s’appuyant sur leurs services techniques respectifs (Division de Pêche/ Inspection de la pêche et la Division Provincial de transport/ Commissariat Maritime) pour règlementer leurs secteurs et maintenir l’ordre.

• En fin il demande à tous partenaires Oeuvrant dans le secteur de la protection de l’environnement de tourner leur regard vers la promotion et la protection de la biodiversité dans nos lacs car il en avant pour l’intérêt de notre communauté.

Richelieu Byamana

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page