Sécurité

Beni : Une nouvelle manifestation contre la Monusco

Des jeunes militants des groupes de pression et mouvement citoyen sont descendus de nouveau dans la rue ce lundi 01out 2022 pour demander le départ de la monusco du sol congolais et réclamer le retour de la paix dans la région de Beni .

Ces militants minis de calicots sur le quel on pouvait lire Monusco dégage dans notre région de Beni. Cette marche était dirigée vers le Campement de la Monusco à madiba où sur place ces manifestants estimés à une centaine ont été dispersés par les coups de Balle tirés par les éléments de la police nationale congolaise pour la sécurisation des installations de la force onusienne .

Interrogés, certains manifestants ne jure que pour le départ de la Monusco du sol congolais car jugée inéfficace dans la restauration de la paix dans cette Zone .

« Nous sommes descendus aujourd’hui dans la rue pour demander le départ de la monusco et demandons à toute la population de se réveiller pour faire partir cette force. ils sont inutiles dans notre région où nos sommes égorgés pendant qu’ils sont là. nous demandons au président de la République d’écouter le cris des habitants de la province du Nord-Kivu qui ne veulent plus de la monusco. » indique un manifestant vêtu d’un banderole rouge à la tête.

Pour la journée de ce lundi, toutes les activités ont été paralysées au centre ville de Beni. Des boutiques, magasins et autres sont restés fermés et même le transport en commun était perturbé .

La société civile forces vives du Nord-Kivu déplore les tueries de la population civile par les casques bleus de la Monusco au cour de différentes manifestations dont la dernière est celle enregistrée au poste frontalier de Kasindi la journée du dimanche dernier où 3 civiles ont été tués et plus 13 autres grièvement blessés.

Notons que c’est la sixième journée des séries de manifestations pour exiger le départ de la monusco sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu .

Augustin Sikwaya, depuis Beni.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page