Presse

Goma : Bras de fer entre la Synergie des Mouvements Citoyens et la Mairie de Goma sur la prochaine marche anti-Monusco

Dans une conférence de presse tenue ce mercredi 24 août, la Synergie des Mouvements Citoyens, Associations des Jeunes et Groupes de Pression du Nord-Kivu ont tenu à éclairer l’opinion publique qu’ils tiennent mordicus à la campagne « bye bye Monusco », visant le départ de cette dernière et la fin de l’état de siège en provinces de l’Ituri et le Nord Kivu dont ils jugent les actions inefficaces.

 

 

 

Dans leur communiqué rendu public et dont une copie est parvenue à Congo Witness, ceux-ci disent ne plus souhaiter voir un seul engin de cette mission onusienne en circulation et annoncent le lancement de la récolte de signatures dans le cadre de la pétition exigeant en plus la fin de l’état de siège.

 

 

Ces mouvements citoyens ont annoncé cette campagne dans la période allant du 25 au 4 septembre, et reprendre les manifestations publiques et populaires jusqu’au départ du dernier casque bleu de la République Démocratique du Congo.

 

 

 

Regroupés à plus des dix mouvements différents, ils ont demandé à la population de Goma de se ravitailler déjà en vivres et non vivres avant la date du 5 septembre qui malheureusement coïncide avec la rentrée scolaire.

 

 

Apparemment c’est la date du 25 qui a attiré l’attention de l’autorité urbaine, le commissaire supérieur Kabeya Makosa qui, directement a réagi dans un autre communiqué interdisant au nom du Gouverneur, toute marche quelle que soit sa nature. Et promet ainsi des sanctions exemplaires à celui qui passera outre cette mesure.

 

 

Pour  ces jeunes pétitionnaires, ce communiqué n’est qu’une routine, et avec ou sans l’autorisation dont ils ont dit ne jamais obtenue ils respecteront bel et bien leur calendrier, chose qui commence à créer une psychose au sein de la population de Goma.

 

 

Face à ce bras de fer ces jeunes feront-ils face aux autorités de l’état de siège qui sont ciblées aussi dans cette affaire ?

Wait and sée disent les Anglais.

 

 

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page