Presse

Nord-Kivu : Deux mois après l’incident des casques bleus à Kasindi, la Monusco déploie ses experts sur place pour des enquêtes

Les experts de l’ONU mènent déjà des enquêtes sur l’incident du 31 Juillet 2022 au poste frontalier de Kasindi-Lubiriha depuis jeudi dernier. 

A leur arrivée, ces enquêteurs ont rassuré de l’impartialité et crédibilité dans leurs investigations sur place.

Les victimes de cet incident ont été appelés à garder confiance à la justice internationale et congolaise.

Dans la consultation, la Société Civile du groupement Basongora a été privilégiée car détenant un rapport sur cette affaire.

Après l’audience accordée, les forces vives de Basongora gardent des attentes du genre réparation des dégâts causés par les contingents Tanzaniens.

Joël Kitausa son vice-président, dit attendre voir les victimes être remises dans leurs droits.

A cette date du 31 juillet 2022, certains casques bleus de la Monusco ont été auteurs d’une fusillade sur des habitants qui s’opposaient à leur passage à la frontière de Kasindi-Mpondwe.

D’ailleurs plusieurs incidents de ce genre ont été enregistrés entre juillet et Août 2022, dans la région de Beni et autres coins de la province du Nord-Kivu.

 

Freddy Kighoma, depuis Kasindi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page