Sécurité

Sud-Kivu : Initialement prévue pour le vendredi 14 octobre, la marche pacifique anti-Monusco à Bukavu annulée

La marche pacifique annoncée pour le vendredi 14 octobre 2022 à Bukavu pour réclamer le départ de la Monusco a été annulée par les organisateurs dont la nouvelle société civile et la fédération de la société civile au Sud-Kivu.

Dans une lettre signée par le maire de la ville de Bukavu le jeudi 13 octobre, Bilubi Ulengabo Indique suivre les instructions du vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières interdisant toute manifestation au regard de la situation sécuritaire dans l’est de la RDC et cela jusqu’à nouvel ordre.

Malgré l’interdiction du maire, les organisateurs se sont rassemblés dans la matinée à la place de l’indépendance, lieu qui était choisi comme point de départ où ils ont trouvé un grand dispositif des éléments de la police, chose qui les a poussé à annuler cette marche pour éviter les éventuels dégâts précise Mireille Mirembe Tasi, coordinatrice de la nouvelle société civile Sud-Kivu Nord.

Notons que cette action citoyenne avait pour objectif d’exiger le départ de la Monusco au pays et la libération de la cité de Bunagana occupée par le M23 depuis plus de 3 mois maintenant.

Richelieu BYAMANA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page