Presse

Masisi : Des albinos en danger, la compassion albinos axe Kalehe littoral et Bweremana crie au secours des décideurs

À Bweremana, un centre du groupement Muphuni shanga en territoire de Masisi au Sud-Nord,  les albinos sont poursuivis par des personnes non autrement identifiés depuis des années.

La famille Michel Bwega, une des familles ayant des albinos a dénoncé une tentative de kidnapping dont sont victimes ses enfants, ce 27 octobre 2022.

Le Président de cette structure citoyenne en charge de la protection des personnes vivant avec albinisme, JUSTIN BAHATI, a fait une déclaration selon laquelle il y a des personnes mal intentionnées qui font manquer la paix aux albinos dans le territoire de Masisi pourtant ils méritent de vivre en toute sécurité comme toute personne.

« Comme l’avait dit dernièrement Célestin Bashembe , La personne albinos n’est pas un fantôme ni un sous-homme, ni un extra-terrestre »; a interpellé Justin Bahati.

Lors de la célébration de la Journée Internationale de Sensibilisation à l’Albinisme, Justin Bahati a appelé toute la communauté congolaise et internationale à considérer les albinos comme toutes les autres personnes.

« Une fille albinos a échappé à un assassinat d’un jeune garçon qui la trompait avoir des relations amoureuses avec elle la nuit du 26 au 27 octobre 2022. Les albinos ont seulement le problème de la pigmentation. Ce qui compte dans l’homme, c’est l’esprit. Il faut reconnaitre ses valeurs et les mettre au même niveau que tout le monde parce qu’il était placé à la queue de la communauté des humains »; a déploré Justin Bahati.

Et d’ajouter :

 » J’appelle les albinos eux-mêmes à ne pas se sentir chiffonné et ils doivent se faire confiance »

Justin Bahati réitère en  disant que les albinos sont recherchés comme des oiseaux et sont affrontés contre plusieurs autres défis parmi lesquels figure le problème d’accès à l’éducation.

il sied de rappeler que, dans la même zone un corps d’un albinos décédé il y a de cela plusieurs mois a été déterré par la même équipe non autrement identifiée, qui fait la chasse aux albinos depuis le mois dernier.

 

Bertin Byamungu, depuis Kalehe

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page