Santé, Mines & Environnement

Nord- Kivu : La FECOPEILLE appelle les organisateurs de la Cop 27 à la protection du Parc National de Virunga

La Fédération des Comités des Pêcheurs Individuels du lac Édouard appelle les participants et organisateurs de la Cop 27 en Egypte à la protection de la biodiversité du parc national des Virunga et autres écosystèmes naturels de la RDC contre toute criminalité écologique afin de contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Étant donné que la RDC reste un pays solution de par son potentiel forestier et celui des aires protégées dont le parc national de Virunga, elle intervient dans la séquestration des gaz à effet de serre et les CO2 produits par l’exploitation du pétrole et autres usines des pays riches pollueurs, et qui sont à la base du changement climatique.

Dans un communiqué de presse dont une copie est parvenue au Congowitness.org, cette fédération a à travers son secrétaire général Kambasu Mukura Josué insisté sur le fait qu’en tenant compte des services écosystémiques que les forêts du bassin du Congo, deuxième poumon du monde après l’Amazone et les aires protégées de la RDC dont le parc national des Virunga produisent pour les faits cités ci-dessus.

Ainsi, il serait opportun que pendant cette rencontre, la communauté internationale, ces organisations environnementales et de la défense des droits de l’homme puissent décider de récompenser la RDC en augmentant l’enveloppe de fonds de transition énergétique ou écologique tout en investissant dans l’économie verte y compris l’agriculture, la pêche, l’élevage, l’énergie propre et renouvelable et l’écotourisme afin de lutter contre le changement climatique tout en garantissant un développement durable de la nation Congolaise.

Selon la FECOPEILLE, avec la justice sociale et climatique équitable les investissements des pays riches pollueurs dans le programme du projet gagnant-gagnant pousseront la RDC à protéger ses forêts du bassin du Congo qui est le deuxième poumon du monde et ses aires protégées contre toute tentative de criminalité écologique dans le but de sauver la planète terre contre le réchauffement climatique.

Josué Mukura a remercié le gouvernement congolais dans le processus de lutte contre le changement climatique et des aires protégées au premier plan pour séquestrer la pollution émise dans le monde entier.

Il a tenu à signaler que les écosystèmes du parc national des Virunga abritant les derniers gorilles de montagne sont menacés et dégradés par les groupes armés nationaux, étrangers et les déplacés internes craignant les affrontements entre les FARDC et le M23.

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page