Politique & Gouvernance

Gangstérisme politique au Sud-Kivu : les hommes de Ngwabidje engagés pour traquer et torturer tout opposant; dénonce Amka Congo

Le Collectif des Mouvements Citoyens et organisations des Jeunes Amka Congo condamne avec véhémence la déstabilisation du climat sociopolitique et les violations des Droits humains en province du Sud-Kivu.

Dans un communiqué daté de ce vendredi 09 décembre 2022, le Collectif Amka Congo se dit choqué par l’utilisation abusive de la cellule d’investigation du gouverneur déchu Théo Ngwabije Kasi dans le but de traquer et torturer tous ceux qui s’opposent au gangstérisme avec lequel il continue à s’accrocher aux affaires après sa destitution par les élus provinciaux du Sud-Kivu.

Le Collectif des mouvements citoyens regrette que le gang de sa fameuse cellule d’investigation traque des députés provinciaux, des militants des droits humains et opposants politiques, elle les torture et les arrêtes arbitrairement et sans autre forme de procédure,

« Des méthodes empiriques qui entravent la démocratie et le respect des droits humains dans la province du Sud-Kivu. Le Collectif des Mouvements Citoyens et organisation des jeunes Amka Congo demande aux députés provinciaux de se saisir de cette affaire et de prendre des mesures courageuses pour supprimer cette cellule qui viole les droits humains. La Collectif se dit être prêt de saisir les Ministères de la justice et garde de sceau et celui des droits humains pour qu’ils enquêtent sur la qualité de cette cellule de la honte et que les instances judiciaires départagent la population qui souffre des bévues et concours malencontreux organisées par cette dernière au vu et au su de tout le monde. »; lit-on dans ce communiqué.

Par contre, le Collectif des Mouvements Citoyens Amka Congo encourage les structures de la société civile à travailler avec les députés provinciaux pour supprimer cette cellule dont se sert le gouverneur déchu pour terroriser les militants de la bonne gestion de la province du Sud-Kivu avec des pratiques inhumaines, dégradantes et terroristes.

Et à l’Association Congolaise des banques à suivre l’injonction de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu interdisant les mouvements de retrait des fonds de la province par un gouverneur et son gouvernement déchus en vue de limiter les détournements des fonds publics; et l’assure de son accompagnement et de toute la population du Sud-Kivu dans l’exécution de l’interdiction de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu.

Ce communiqué poursuit en mobilisant la population pour dire non et boycotter les services des banques qui s’associeront aux actes non conformes aux décisions de l’assemblée provinciale.

Engagé pour le départ définitif de Théo Ngwabidje à la tête de la province du Sud-Kivu, le Collectif des Mouvements Citoyens et organisations des Jeunes Amka Congo remercie également toute la population du Sud-Kivu, les compatriotes amis de la province qui s’engagent sur le chemin de l’assainissement de la province du Sud-Kivu et demande aux députés nationaux de s’impliquer pleinement dans le plaidoyer pour faire parvenir au Chef de l’État les desirs de la population du Sud-Kivu autour du désaveux social contre la gouvernance par défit du Sud-Kivu par un gouverneur déchu en violations flagrantes des droits humains et de la constitution du Sud-Kivu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page