Education

Sud-Kivu : Des enseignants de l’EPST Kalehe 1 en grève, Le président cellulaire de l’UDPS monte au créneau

Reunis en assemblée générale à Minova ce 09 Janvier 2023, des professionnels de la craie du groupement Buzi en territoire kalehe chefferie Buhavu au Sud-Kivu, se sont décidés décréter un mouvement de grève, matérialisé jusqu’à ce 11 Janvier 2023.

Elias Shamamba, Porte-parole de la synergie du syndicat des enseignants de la sous-division de l’EPST Kalehe 1 laisse savoir que les professionnels de la craie décident de sécher les cours pour réclamer le paiement de 20.000 FC de prime de la gratuité qui a déjà fait 5 mois de retard et exigent au Gouvernement Congolais le paiement des enseignants N.U et N.P mais également le paiement de 39.000 FC en terme de 30% qui devraient être ajoutés pour le deuxième palier selon les accords de Mbwela.

« Nous demandons aux parents de bien garder les enfants à la maison car à partir de ce Mardi tous les enseignants des écoles primaires publiques ne seront pas présents au service. L’enseignant de l’école primaire est toujours trompé par le Gouvernement Congolais. Tout ce que nous réclamons doit venir, trop c’est trop »;  a déclaré Elias.

En réaction, Luka Masonga Grâce, Président cellulaire de UDPS-TSHISEKEDI en groupement Buzi fustige le comportement des enseignants des écoles primaires publiques qui mettent la pression au Gouvernement Congolais alors que ce dernier se concentre à la question sécuritaire pendant cette période d’agression. Dans son speech, celui-ci pense que les professionnels de la craie sont aussi parents des enfants, ils devraient par contre privilégier l’enseignement et les revendications viendraient après.

« Nous avons été saisis de la grève des ces enseignants, personnellement je suis aussi préoccupé de leur situation qu’ils dénoncent. Nous estimons que l’État congolais est à pied d’œuvre pour concrétiser sa promesse à l’égard de ses agents, qui ne devraient pas aussi oublier que la situation sécuritaire va de mal ici l’Est. La priorité gouvernementale serait le rétablissement de la paix et la sécurité« ; a-t-il fait savoir.

De son côté, le professeur Mubalama ZIBONA, directeur de cabinet du Gouverneur de la province, rassure que le Gouverneur Théo NGWABIGE travaille sur cette question en mettant tout en œuvre pour éviter les abus et dérapages dans le secteur de l’éducation.

Il est à noter que suite aux problèmes liés à la gratuité, plusieurs écoles primaires publiques de la ville de Bukavu n’ont pas ouvert leurs portes depuis Lundi 9 Janvier 2023.

Bertin BYAMUNGU, depuis Kalehe

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page