Presse

RDC : La cour constitutionnelle pourrait examiner le dossier de l’ex 1er ministre Bruno Tshibala accusé de détournement

Le premier ministre honoraire de la République Démocratique du Congo Bruno Tshibala, est accusé du détournement d’une somme colossale, qui étaient destinée au paiement des indemnités de sorties de ses anciens conseillers et chargés d’études de son cabinet à la primature.

C’est en date du 10 avril 2020, que ces derniers ont saisi le procureur général du parquet près la cour d’Appel de Kinshasa/Matete, pour établir la lumière quant à ce.

Cependant, dans une correspondance signée le lundi 27 avril et dont une copie est parvenue à Congowitness, le Procureur Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, Kisula Betika Yeye, a transféré le dossier de la plainte contre Bruno Tshibala au Procureur Général près la Cour Constitutionnelle.

Celui-ci, jugeant sa cour d’incompétent pour traiter une affaire visant un premier ministre, honoraire qu’il soit.

« J’ai l’honneur de vous transmettre en annexe, pour disposition et compétence et ce, conformément à l’article 104 de la Loi organique n°13/026 du 15 octobre 2013…La lettre plainte du 10 avril 2020, ainsi que la compilation des textes règlementaires cotées de 1 à 47 m’adressée par le collectif des conseillers et chargés d’Etudes du cabinet du premier Ministre Bruno Tshibala Nzenzhe », lit-on dans cette correspondance.

Le collectif des Conseillers et Chargés d’Etudes du Cabinet du Premier ministre honoraire de la RDC, souhaite voir Bruno Tshibala répondre devant les instances judiciaires sur le mobile de détournement de leurs fonds, au terme de la fin de son mandat et les leurs.

Agn-Pascal NGABO DIGADIGA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité