Presse

Les Chefs religieux declinnent l’offre de Tshisekedi

Les responsables religieux jugent incompatible leur statut avec la gestion quotidienne du Fonds national de lutte contre le COVID-19. Le secrétariat de la CENCO l’annoncé ce vendredi 01 mai 2020, lors d’un point de presse tenue à Kinshasa.

Les représentants des confessions religieuses, dont le cardinal Ambongo et d’autres chefs religieux récemment nommés par le Chef de l’Etatp réfèrent diriger le Conseil consultatif qu’ils souhaitent voir incorporé dans l’ordonnance créant le Fond National de Solidarité contre le Covid-19 en RDC.

Tenons à rappeler que le président Félix Tshisekedi a reçu en audience, jeudi 30 avril 2020 à sa résidence de la N’sele, le comité de coordination du Fonds national de solidarité contre le Coronavirus, en vue d’arrêter les voies et moyens pour le bon fonctionnement de cette structure à caractère social. selon Abbé Donantien N’Shole, c’est après analyse de l’ordonnance nommant des animateurs et créant ce fonds, le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa, et André Bokundoa, président de l’Eglise du Christ au Congo( ECC), respectivement coordonnateur et coordonnateur adjoint de ce fonds, qu’ils ont estimé nécessaire de revoir le Chef de l’État pour lui proposer des aménagements de certaines dispositions de cette ordonnance, pour que celle-ci soit beaucoup plus conforme à leurs statuts de pères spirituels.

Thierry M. RUKATA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité