Politique & GouvernancePresse

Dossier Kamerhe : Éric Mutembezi demande à l’hiérarchie de l’UNC de suspendre toute collaboration avec l’UDPS

Le procès de Vital Kamerhe dans un présumé détournement des fonds du programme de 100 jours du président Félix Tshisekedi débute le lundi 11 mai 2020. En guise de solidarité et soutien à ce leader traditionnel de l’Union pour la Nation Congolaise(UNC), le vice-président des jeunes de ce parti à Bukavu, Éric Mutembezi Mbaka pense qu’après un mois en détention arbitraire dans la prison de Makala, l’heure est arrivée de se lever pour dire non.

Dans un communiqué daté du vendredi dernier, Éric Mutembezi demande la population du Sud-Kivu de manifester leur solidarité en vers Vital Kamerhe en cette période de dure épreuve, surtout en observant tous la journée ville-morte décrétée par l’UNC Sud-Kivu le lundi 11 mai, date de la comparution de Vital Kamerhe.

Dans ce même communiqué, Éric Mutembezi met en garde les militants de l’UDPS et demande la haute hiérarchie de son parti de suspendre la collaboration avec l’UDPS, car selon lui, les comportements de ses militants vis-à-vis de l’UNC en ce moment difficile n’est pas digne d’un partenaire sérieux. Il recommande également aux députés nationaux de l’UNC de suspendre également leur participation aux réunions aux réunions du groupe parlementaires CACH, dans l’objectif de protester contre les comportements de l’UDPS.

« Les militants de l’UDPS semble ne plus reconnaitre les promesses tenues pendant la campagne électorale et l’effort de Kamerhe jusqu’à la victoire de Félix Tshisekedi. Les militants de l’UDPS passent longueur des journées entrain de vilipender notre président Vital Kamerhe, sous les yeux impuissants de leurs chefs, ce qui dénote d’une complicité et d’une campagne de diabolisation montée dans les officines de l’UDPS contre Vital Kamerhe »; regrette Éric Mutembezi.

Il prie donc à la direction politique nationale de l’UNC de déclarer la suspension de collaboration avec l’UDPS jusqu’à la libération de Vital Kamerhe et si possible exiger aux responsables de l’UDPS d’éduquer leurs membres et présenter des excuses à leurs noms pour la bonne marche de la coalition.

Thierry M. RUKATA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité