Politique & GouvernancePresse

La demande de liberté provisoire de Vital Kamerhe est encore une fois rejetée

Lors du procès de Vital Kamerhe et Consorts du lundi 11 mai, la défense de Kamerhe a sollicité que leur client en détention préventive depuis le 8 avril quitte la prison de Makala pour notamment se faire soigner et préparer efficacement sa défense dans le cadre du procès sur le détournement présumé des deniers publics dans le cadre du programme de 100 jours.

Le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe vient de rejeter ce mardi 12 mai 2020 cette demande de mise en liberté provisoire de Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l’État.

Alibaba

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité