Politique & GouvernancePresse

AFDC-A/FCC compte saisir la justice congolaise pour la levée des immunités du sénateur Bahati Lukwebo

Le regroupement politique AFDC-A/FCC a annoncé samedi dernier à Kinshasa dans une conférence de presse, qu’il va saisir le Parquet général près la Cour de cassation pour la levée des immunités du sénateur Bahati Lukwebo.

Ce camp de Néné Nkulu, ministre d’État en charge du travail et prévoyance sociale accuse Bahati Lukwebo d’avoir conçu la composition du Groupe parlementaire, sans un membre du groupe parlementaire, encore moins de l’Assemblée nationale.
Et ce, en violation des articles 55 et 58 du Règlement intérieur de la Chambre basse du parlement, qui soumettent la composition de tout groupe parlementaire au vote de ses membres; a déclaré le président national ad intérim de l’AFDC-A/FCC, Patrick Djanga Katakala.

A cet effet, il compte saisir le Parquet général près la Cour de cassation, pour le prier de demander au bureau du Sénat la levée des immunités du sénateur Bahati Lukwebo.

Révenant à la question de la légitimité de l’AFDC-A, Patrick Djanga affirme que le regroupement politique AFDC-A est né le 17 mars 2018, suite au regroupement de 31 partis politiques, dont l’AFDC et des personnalités membres de la majorité présidentielle, dont Joseph Kabila est l’autorité morale.

Patrick Djanga affirme que son regroupement AFDC-A/FCC représente la 2ème force politique du FCC avec 41 députés nationaux et 68 députés provinciaux proclamés élus sur leur liste.

Au sujet de la requête en déchéance des mandats de certains députés du camp Néné Nkulu, Patrick Djanga fait savoir la requête n’est pas un arrêt de la cour constitutionnelle.

Alibaba RUK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité