Droit de l'hommePresse

Confinement Ibanda : Des cas de tortures, d’arrestations et de rançonnements ont été occasionnés par des éléments de la police

La commune d’ibanda a enregistré plusieurs cas de violations des droits de l’homme, ce Lundi 1 juin 2020, premier jour de confinement dans cette partie de la ville de bukavu.

Plusieurs policiers et militaires étaient déployés dans differents points chauds de la ville et les artères principales de la commune, tel est le cas de nyawera, Place Mulamba, Place de la paix, Place de l’indépendence, Rond point ISP, la Grande Poste et dans plusieurs autres lieux et places de la commune d’ibanda.

Les personnes qui passaient à ces differents endroits sans carte d’autorisation et qui étaient en situation d’urgence, notamment celle liée à la santé, certaines d’eux ont ont été victimes de rançonement et d’autres ont subit des actes de torture, des traitement inhumains de la part de certains agents de l’ordre.

A Nyawera par exemple, un homme qui se rendait en la pharmacie muni de son ordonance médicale a été arrêté et brutalisé par les mêmes agents de l’ordre, ce dernier a été sauvé grâce à Jonh Mushalusa, médécin traitant à la prison centrale de Bukavu et la personne en question a profité pour prendre la poudre d’escampette.

Un autre monsieur âgé d’une vingtaine a été arrêté par la police vers l’entrée de l’avenue Hypodrodrome, celui-ci a été tabassé à mort pour avoir violé les consignes du confinement.

Rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité