Droit de l'hommePresse

Nord-Kivu : les élèves finalistes dénoncent les grocesses précoces depuis la suspension des activités scolaires à Butembo

Les élèves finalistes sont les avant midi de ce vendredi 7 août 2020 descendus dans la rue en ville de Butembo au Nord-Kivu.

Par cette nouvelle manifestation pacifique, ils réclament la reprise progressive des cours de l’année scolaire 2019-2020.

Dans leur mémorandum plein de recommandations, les élèves finalistes de la ville de Butembo revendiquent le maintien de la date du 10 août pour reprise des cours et clôturer cette année scolaire.

Ceux-ci déplorent plusieurs conséquences ayant trait à la suspension des activités scolaires, notamment ce qu’ils qualifient d’exploitation économique des apprenants et les  grossesses précoces, pendant la période de confinement. C’est pourquoi ils demandent au gouvernement de vite d’agir dans l’urgence.

«Ayant vu le danger lié à ce report qui nous conduirait vers une année blanche, nous vous exhortons à jouer votre responsabilité, en essuyant les larmes des parents et élèves .
Nous avons tous été témoins de toutes les conséquences liées à la suspension des cours, notamment le taux élevé des grossesses précoces qui ne sont qu’à la charge inutile des parents, l’assimilation des écoliers et élèves aux vendeurs, la manipulation de ceux-ci dans les partis politiques; vu ce qui précède vous n’avez qu’une seule tâche de relever ce défis, celui de la reprise des cours en date du 10 août 2020»; lit-on dans leur mémorandum

Il faut signaler que cette manifestation était encadrée par les éléments de la police Nationale congolaise.

Vyavu Gloire, à Butembo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page