POLICE
Droit de l'hommePresse

Marche des enseignants à Bukavu : Des policiers ont joué au pickpocket, des biens des manifestants emportés

Les éléments de l’ordre n’ont pas tardé à user des gaz lacrymogènes pour disperser les enseignants qui marchaient ce lundi 10 août 2020 à Bukavu, pour réclamer l’application de l’accord dit de Bibwa, la suppression des zones salariales et le paiement des enseignants nouvelles unités.

Censés assurer la sécurité des manifestants et de leurs biens, certains d’entre eux se sont mis à dévaliser les biens matériels de ces enseignants.

Selon un manifestant, ces policiers ont profité de la débandade qu’ils ont occasionné avec des coups de gaz lacrymogène pour voler les manifestants. Nombreux enseignants ont perdu leurs téléphones, de l’argent et beaucoup d’autres biens de valeur qu’ils possédaient.

Un acteur de la société civile victime de ces actes barbares commis par certains policiers fait savoir qu’un policier l’a dérobé ses deux téléphones avec une sommes d’argent de 1 000 dollars américains.

« On accompagnait la marche des enseignants comme acteur de la société civile, étant donné que nous avons le rôle d’accompagner les opprimés. Malheureusement, les policiers nous ont surpris par des coups des gaz lacrymogène. A la minute, j’ai été dépouillé de tous mes biens. Plus de 1000 dollars qui étaient dans mon portefeuille mais les policiers ont tout emporté avec mes deux téléphones marques samsung et itél »; regrette cet acteur de la Société civile.

Tout en déplorant cette situation, il demande à la Mairie de Bukavu et au Commissariat de la police de restituer tous les biens matériels volés par ces policiers.

Partis du bureau de la société civile, les  manifestants n’ont pas traversé la Mairie de Bukavu, où la police a usé des coups des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Ils n’ont pas pu atteindre le gouvernorat pour y déposer leur mémorandum, dans lequel ils ont étayé leurs revendications et conditions avant qu’ils reprennent les enseignements.

Les professionnels de la craie ont choisi la date du 10 août, pour s’opposer à la reprise des enseignements tel qu’annoncé par le ministère national de l’enseignement primaire, secondaire et technique.

Alibaba RUK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité