POLICE
Droit de l'hommePresse

Sud-Kivu : Les massacres commis a Kanyola en 1997 devraient être insérés dans le rapport Mapping(SODEKA)

Les membres de la solidarité pour le développement de Kanyola plaident pour que les massacres perpetrés dans leur zone en 1997 soient aussi intégrés dans le rapport Mapping des nations unies.

Ce pladoyer est ressorti dans une conférence débat tenue le dimanche 4 octobre 2020 à la salle concordia, à Bukavu.

Présent à cette activité, plusieurs intervenants sont revenus sur les atrocités qui ont endeuillées leur groupement par les affreux de guerre qui avaient conduit aux massacres de populations, de viol, vol et tant d’autres situations alarmantes.

Pour le coordonateur de la SODEKA, Juvenal Mufungizi, l’objectif de cette rencontre était de faire connaitre au monde entier que Kanyola a vecu des moments d’extrême douleur dans le passé d’où la nécéssité de l’integrer dans le dit rapport des nations unies

 »Notre objectif aujourd’hui est de rélayer au monde entier que kanyola a été oublié dans le rapport Mapping. Toutes les données ont été oubliées et on ne sait pas si c’était intentionnellement où pas mais c’est injuste.
Alors nous, à notre nivaux, nous pensons que c’est impossible, car ce rapport nous concerne tous. Il y a nos frères et sœurs qui ont été tués, d’autres violés en 1997. On ne peut pas se taire, il faut donc que les auteurs de ces massacres soient poursuivis par les instances judiciares »; a dit Juvenal Mufungizi.

Il faut signaler que plusieurs organisations de la société civile du sud-kivu ont manifesté le jeudi 01 octobre 2020, dans les rues de Bukavu pour ainsi exiger la mise en œuvre des recommandation du rapport Mapping.

Amani Zag

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité