Droit de l'hommeSociété

RDC : Le BCNUDH condamne les propos incendiaires attribués à un responsable de l’UDPS, qui sont de nature à inciter à la violence

Dans plusieurs tweets publiés ce mercredi 11 novembre 2020, le Bureau Conjoint des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (BCNUDH) condamne fermement les propos incendiaires attribués à un responsable de l’UDPS, qui sont de nature à inciter à la violence.

Dans cette même série des tweets, la Division des droits de l’homme de la MONUSCO et Bureau du Haut Commissariat au droit de l’homme mettent en garde contre de tels propos et appellent les acteurs politiques de tous bords de s’abstenir de tenir des discours pouvant porter atteinte à la paix et la cohésion sociale.

Le BCNUDH conclut en disant que les menaces contre les personnes et leurs biens sont contraires à la loi et aux exigences d’une société démocratique et invite les autorités à prendre des mesures pour prévenir et sanctionner leurs auteurs.

Ce même mercredi, le ministre des droits humains André Lite a, également condamné et jugé d’inacceptable les propos du secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) contre le Front Commun pour le Congo (FCC).

Pour lui, ces propos tenus par le responsable du parti présidentiel, soit Augustin Kabuya est une incitation à la haine.

Thierry M. RUKATA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité