Droit de l'homme

Béni : Un militaire FARDC tue sa femme et puis se retourne l’arme à Mayi-Moya

Un militaire du 322 bataillon de commando Kwata Brutal des FARDC vient  d’ôter la vie à sa femme. Le fait remonte dans la nuit du mercredi à ce jeudi 03 décembre 2020 à Mayi-Moya, une entité située au Nord de la commune rural d’Oïcha, en territoire de Beni.

Le président de la jeunesse de la place Tango Bwema indique que les coups de balle de l’assassinat de cette femme a plongé la population dans une psychose généralisée, craignant à une probable incursion des présumés ADF.

« Nous étions surpris par des crépitement des balles, nous croyons à une incursion des présumés rebelles ADF, mais par après, on s’est renseigné et puis s’est imprégné de la situation. Nous avons découvert par la suite que c’est un élément FARDC de l’unité des  commandos Kwata Brutale du 322 bataillon qui a tiré ces coups de balle sur sa femme et est morte sur le champs. Ce militaire s’est tiré aussi une balle, par chance, il n’est  pas mort. Les minutes qui suivaient, il a été dépêché dans une structure sanitaire de la place  pour le soins » ; témoigne ce président de la jeunesse.

Cependant, Tango Bwema condamne cet acte criminel, car selon lui, cet acte risque de briser le mariage civilo-militaire.

King Sikawaya depuis Beni

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité