SécuritéSociété

Massacres à Beni : Le CEPADHO suggère aux FARDC la suspension de la circulation des civils sur l’axe routier Mbau-Kamango

Face à la multiplicité des cas d’embuscades tendues par les présumés rebelles ougandais d’ADF, enregistrées sur le tronçon routier Mbau-Kamango en territoire de Beni, le Centre d’Etudes pour la Promotion des Droits Humains (CEPADHO) suggère FARDC de suspendre de nouveau la circulation des civils sur cette route suite à la virulence des assaillants.

Dans une déclaration faite à la presse le mercredi 02 décembre 2020, Maître Omar Kavotha, Vice-Président de cette structure de défense des droits de l’homme recommande aux forces de sécurité d’intensifier les opérations militaires sur cette route en vue d’une éventuelle pacification de cette zone.

« Nous venons d’enregistrer plus de 3 embuscades à l’intervalle d’une semaine sur la route Mbau-Kamango. A cet effet, nous suggérons que la circulation soit suspendue aux civils jusqu’à ce que les FARDC rassurent qu’elles ont le contrôle de cette zone. Et aussi, nous pensons que les FARDc doivent  maîtriser les manœuvres de l’ennemi sur cet axe routier »; souligne Omar Kavotha.

Pour rappel la route Mbau-Kamango été remise à la population par le Ministre national de la défense et ancien combattant Aime Ngoy Mukena lors de son passage à Beni.

King Sikwaya depuis Beni

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité