Politique & Gouvernance

RDC : Le bien-être du peuple serait le cadet des soucis du regime Tshisekedi, en dépit du slogan : « le peuple d’abord » (Amka-Congo)

A la suite de la crise politique actuelle en République Démocratique du Congo, avec le divorce entre le FCC et le CACH, le Collectif des mouvements citoyens Amka-Congo dresse un bilan obscure; deux ans après l’alternance démocratique.

Devant la presse de Bukavu ce mercredi 9 décembre, Amka-Congo est passé en revu certaines questions d’ordre social.

Parlant de la gratuité de l’éducation de base décrétée par le Chef de l’Etat, et qui avait soulagé les parents de la prime, triple crime, est aujourd’hui revenue avec force; s’interroge Amka-Congo.

Au sujet de l’insécurité, il estime qu’elle ne cesse de monter en puissance à l’Est, certes le carnage de nos concitoyens qui continue à Beni.

Amka-Congo dénonce par ailleurs l’État des infrastructures qui sont en délabrement très avancé dans plusieurs coins du pays, à l’instar de la province du Sud-Kivu.

D’autres sujets sur le plan socio-économique ont été analysés : le taux du dollar qui galope du jour le jour; les conditions sociales de nos militaires, policiers et enseignants restent critiques.

En définitif, Amka-Congo se posent plusieurs interrogations « tel est-il le changement pour lequel nous nous sommes vraiment battu ? Est-il qu’avec le programme de 100 jours, les informations à notre possession laissent entendre que les maisons préfabriquées commandées par notre pays traînent dans des ports des pays voisins? Faut-il vraiment jeter des millions de dollar dans l’eau, juste pour condamner des innocents pourtant les militaires continuent à vivre avec leurs familles dans des bâches? »

Thierry M RUKATA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité