Société

Goma : Quand les Tenanciers des « Nganda » et Pasteurs rient, les élèves grincent les dents

Les élèves de la ville de Goma se disent être marginalisés par les mesures prises par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi pour éviter la propagation de la pandémie à Covid-19.

Plusieurs mesures ont été prises, à l’instar du couvre-feu entre 21hoo et 5heures du matin; l’interdiction des cérémonies festives et cultures, les vacances anticipées à l’enseignement primaire, secondaire et technique ainsi que le renvoie à une date ultérieure de la rentrée académique, ces mesures sont jugées insatisfaisantes par l’organisation des élèves du Congo, section Nord-Kivu.

Cette organisation a, dans une communication faite à la presse, invité les autorités tant provinciales que nationales de revenir à la raison.

« Nous sommes prêts à respecter les mesures barrières, pourvu que l’on nous laisse le temps d’aller à l’école » ; dit Benjamin Mufalme Bisimwa un des élèves de Goma.

Ces élèves disent craindre pour leur avenir, et souhaitent qu’après les fêtes de fin d’année, qu’il y ait reprise des cours. « L’année passée, on a mal étudié, on a fini difficilement l’année, les autorités veulent qu’on finisse celle-ci de la même manière, nous sommes l’avenir de ce pays, que deviendront nous ? », s’interroge Tomy Kilako, pré-finaliste à l’Institut de Goma.

Les élèves s’étonnent par le fait que les autorités aient surtout autorisé le fonctionnement des Nganda qui ne respectent pas les mesures barrières, au détriment des élèves.

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité