Politique & Gouvernance

Sud-Kivu : Le Conseil Provincial de la Jeunesse mobilisé pour le départ de Théo Ngwabidje (Communiqué)

Dans un communiqué daté du vendredi 25 décembre 2020, le Conseil Provincial de la Jeunesse du Sud-Kivu dit soutenir vigoureusement la démarche de plusieurs de ses organisations membres œuvrant sur toute l’étendue de la Province et à laquelle se sont jointes des organisations de la Société Civile et des Mouvements Citoyens, demandant à travers une pétition exigeant le départ de du Gouverneur de Province.

Dans ce communiqué, il salut la dynamique d’un groupe des députés provinciaux visionnaires qui se sont appropriés la lutte de la jeunesse à travers une motion de défiance, qui sera examinée ce samedi 26 décembre, en séance plénière à l’Assemblée provinciale.

Le CPJ déclare que cette dynamique fait suite à plusieurs mois de tapages et de propagandes stériles passés à la tête de la Province.

« Toujours en perpétuelle campagne électorale, la démagogie de le Gouverneur n’a servi qu’à couvrir une gestion calamiteuse de notre chère Province. En effet, alors que le Conseil Provincial de la Jeunesse du Sud-Kivu s’attendait en vain à la création d’un «Fonds Provincial pour la Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes » promis par S. E. Mr le Gouverneur de Province, il nous revient que dans son Projet de budget 2021, aucune rubrique n’a été réservée aux besoins de la Jeunesse en province et encore moins au fonctionnement de son Conseil Provincial » ; lit-on dans ce communiqué.

Il rappelle que la Société Civile, les Mouvements Citoyens ainsi que les Parlementaires ont tous décrié entre autres l’état d’impraticabilité dans lequel se trouvent les routes, la recrudescence de l’insécurité en province, la gestion opaque de l’argent des contribuables.

« Le Conseil Provincial de la Jeunesse du Sud-Kivu s’attendait à ce que les autorités provinciales soient modèles pour les générations de futurs leaders en ce qui concerne la gouvernance et la gestion de la chose publique, la loyauté et la constance dans les alliances et les engagements. Ce Conseil croit aussi que la chose publique et la gestion d’une Province ne sont guère une affaire personnelle mais plutôt elles concernent tout le monde dont les Jeunes, les Femmes et différentes élites au même titre que différents Notables parfois indexés à tort comme à la base de la déstabilisation de la province. Pourtant, certaines actions naissent d’un ras-le-bol collectif » ; regrette le CPJ dans le même communiqué.

Ce dernier déclare à cet effet une guerre à ciel ouvert et appelle toutes les organisations des Jeunes, tous les Conseils Urbains, territoriaux et communaux de la Jeunesse à vulgariser massivement la pétition exigeant le départ de Ngwabidje, auprès de leurs membres et encourage tous les députés provinciaux à soutenir avec ardeur la motion initiée par leurs pairs.

Thierry M. RUKATA

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité