Droit de l'hommeSécurité

Beni: SUMAILI UKUMU, trois fois presenté comme presumé ADF arreté dans trois différents endroits. ne serait-ce pas un montage,s’interroge un analyste politique

Un analyste politique qui s’est confié à congowitness.org sous annonimat ce jeudi 14 janvier 2021 dit avoir fait une analyse critique sur les vidéos de l’interrogatoire qui circulent sur les réseaux sociaux portant sur l’arrestation de sumaili ukumu présumé adf qui avait été sauver de justesse d’une justice populaire par les services de sécurité il y a quelques mois et qui a été présenté publiquement trois fois comme étant arrêté à trois endroits différents et dans trois circonstances différentes.

Son analyse révèle que dans la première vidéo cet élément l’adf dit avoir été intercepter à alungupa et qu’il est un sujet ougandais qui est arrivé en RDC il y a de cela 15 ans. Celui-ci avait été présenté à la presse à beni quelques mois après.

Dans la séconde vidéo ce même combattant adf dit avoir été arrêté à Kasindi-port quand il voulait traversé en Ouganda pays voisin pour quelques trafics des marchandises sous ordre de son commandant adf. et il avoue avoir vécu 3 ans dans la brousse avec les groupes des adf.

Et dans la troisième vidéo la plus récente, la même personne est présenté aujourd’hui comme nouvelle arrestation avec une arme neuve et une autre tenue. Dans cette séquence, il se reconnait être congolais originaire de la province de l’ituri en territoire de mahagi et qu’il avait été initié aux adf par son père mécanicien qui vit actuellement en ville de bunia à l’est de la république démocratique du Congo.

Vu ces contradictoires dans ces trois différentes vidéos, cet analyste politique se dit se poser avec d’autres membres de la population les questions de savoir si c’est ne serait pas une diversion de l’ennemie ? Ou ce présumé adf qui était nonobstant entre les mains des services de l’ordre échappait au contrôle pour être appréhender encore à un endroit? Ou ne serait-ce pas un montage? S’interroge-t-il.

Il conclu par ailleurs en appellant le gouvernement congolais à prendre au sérieux la situation sécuritaire de béni et de l’ituri, mais également de la faire une priorité pour finir avec les massacres des populations.

Isaac BIN NGEVE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité