Politique & Gouvernance

Sud-Kivu : Les jeunes pétitionnaires ont déposé une plainte contre des proches de Théo Ngwabidje

Les jeunes pétitionnaires poursuivent leur lutte pour exiger le départ de Théo Ngwabidje à la tête de la province du Sud-Kivu. Ce mardi 19 janvier 2021 dans l’avant midi, ils ont déposé une plainte au Procureur Général près la Cour d’appel du Sud-Kivu contre des proches de Théo Ngwabidje.

Il s’agit des messieurs Désiré Barume et Didier Bashige, tous membres de l’organisation Tous Unis pour le Développement (TUD asbl), une organisation proche du locataire de Nyamoma.

A travers Maître Barhabula Mweze Louis Pasteur, avocat conseil du cabinet Mulagano, ces jeunes pétitionnaires poursuivent ces membres de cette organisation pour trois infractions, dont :

1. Destruction méchante : en association avec un groupe jugé des malfaiteurs, Désiré Barume et Didier Bashige avaient ravi et déchiré les copies de la pétition déjà signées;

2. Extorsion : Le groupe sous la commande de Désiré Barume et Didier Bashige avaient extorqué le baflet (haut-parleur) que les pétitionnaires utilisaient pour la sensibilisation de masse;

3. Pour cet avocat conseil, les deux citoyens sont également poursuivis pour association des malfaiteurs.

Maître Barhabula Mweze dit que : « en date du 07 janvier 2021 vers 12 heures, nos clients étaient en séance de récolte des signatures sur la route de l’entrée clinique dans le respect strict des mesures barrières dues à la pandémie à covid-19. Un groupe de gens conduit par Monsieur Désiré Barume Imani a commencé à filer nos clients depuis Kalengera jusqu’à l’entrée de la Clinique Muhanzi. Nos clients ne sachant pas ce qui tramait, tout à coup sieur Désiré Barume Imani et son groupe ont molesté nos clients en déchirant et emportant les papiers qui étaient en train d’être complétés par les citoyens ainsi que le baffle qu’il va donner à la police »; relate l’avocat conseil.

Et qui poursuit : « qu’en date du 13/01/2021 à 14h5 min, sieur Désiré Barume Imani est allé récupérer ce baffle à la police au motif qu’il va l’amener à la province pour investigation. Avant d’accomplir ces actes illégaux, ce dernier les a planifiés avec monsieur Didier Bashige dans leur groupe WhatsApp et par appel vidéo ».

Il fait savoir que ces infractions sont prévues et punies par le code pénal congolais livre II et demande au Procureur Général d’interpeller ces membres du TUD asbl aux fins de répondre de leurs actes et leur appliquer toute la rigueur de la loi.

Les jeunes pétitionnaires révèlent également que la pétition continue à circuler dans tous les coins de la province. Jusqu’à ce jour, ils révèlent que pour seule la ville de Bukavu, ils ont déjà récolté plus de 45 milles signatures.

Thierry M. RUKATA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité