Politique & Gouvernance

Suite à la gestion calamiteuse du Sud-Kivu, la CJL-RDC interpelle Lukwebo, le mentor de Théo Ngwabidje

Dans sa récente communication, le Bureau de Coordination de la Société Civile a dressé un bilan sombre de la province du Sud-Kivu.

Pour lui, il se passe un flou total dans le secteur économique en province, que ce soit au niveau de la mobilisation tout comme au niveau de la gestion des recettes. A cet effet, il a exigé l’audit et la clarification des partenariats public-privés surtout ce qui concerne les entreprises ELAN (Etablissement Lucien Amani Ngubiri), SHEKINA, GALAXY et d’autres.

Le BCSC a également condamné la pratique d’intimidation à l’endroit des défenseurs des droits de l’homme, des acteurs de la société civile ainsi que les activistes pro-démocraties.

En réaction, dans sa déclaration rendue public le lundi 18 janvier dernier, la CJL encourage le BCSC dans sa démarche patriotique visant à lutter contre la corruption, les détournements des biens publics et la promotion de la rédévabilité et de l’état de droit que prône le Président de la république.

Depuis Kinshasa, ce mouvement citoyen  s’engage encore une fois à accompagner la population du Sud-Kivu dans cette quête de la vérité sur la gestion de leur province et profité par la même occasion d’informer l’opinion tant locale que nationale que des revendications citoyennes et une révolte sociale qui s’annoncent rude.

« La CJL annonce en plus que plusieurs actions sont prévues dont la désobéissance fiscale à mener dans plusieurs territoires par la société civile, la marche qui sera bientôt organisée par les mouvements citoyens et plusieurs organisations des jeunes. Cette démarche sera accompagnée par des contacts à Kinshasa et vise à mettre fin au pillage systématique de la province » ; écrit la CJL.

Enfin, la CJL lance un appel vibrant surtout à toutes les bonnes volontés amoureuses de la bonne gouvernance et demande à l’autorité morale de l’AFDC-A, Mentor du Gouverneur du Sud-Kivu de se dessaisir de cette question pour plus de crédibilité. Les détournements et pillages de cette province au détriment de la population doivent cesser, le Sud-Kivu mérite mieux et servira d’exemple à d’autres provinces.

Et à l’IGF et à la cour des comptes de suivre de très près cette question et que la justice soit faite et rendue.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité