Politique & Gouvernance

Alternance en RDC : Deux ans après, Magloire Paluku résume le bilan de Félix Tshisekedi en 15 points

Ce dimanche 24 janvier 2021 marque le deuxième anniversaire de l’investiture de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême de la République démocratique du Congo.

Un événement historique pour la RDC, la passation pacifique et civilisée du pouvoir entre le président sortant et son successeur.

Cette date rappelle les images d’accolades entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi, avec qui il avait formé une coalition gouvernementale, coalition FCC-CACH qui n’a duré que deux ans.

Après avoir renversé le bureau de l’Assemblée nationale, dirigé par la Députée Jeannine Mabunda, ces derniers jours, le Camps Tshisekedi accuse l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila et ses proches d’empêcher les initiatives du président Tshisekedi pour améliorer la gouvernance et le social du peuple congolais. Une position controversée actuellement par les acteurs de la société civile et mouvements citoyens et rejetée par les fidèles à Joseph Kabila.

Ces deux ans étaient également marquées par la condamnation à 20 ans de prison de l’allié proche de Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe accusé de détournement des fonds loués au programme de 100 jours. Un procès étrange et mis en cause par plusieurs organisations de la Société civile et même par le Human Right Watch (HRW).

Par ailleurs, Magloire Paluku, un penseur congolais, natif du Nord-Kivu résume les deux années de Tshisekedi en 15 points :

1. La presse Internationale (de Soros) a cessé d’exister dans ses débats tendancieux, les programmes de Radio Okapi avec Dialogue entre Congolais moins attrayants;

2. Les experts sur la RDC se sont rétrécis;

3. La question du Cobalt Congolais est devenue accessoire;

4. La presse Congolaise est aussi en Transumence dans les titrages et choix des angles. Certaines radios proches de l’ancien régime font la propagande de l’Union Sacrée !

5. Certains Mouvements Citoyens ont totalement disparus.

6. L’Eglise Catholique ne lance plus des nouveaux mots dans le dictionnaire du citoyen et la Cenco est moins loquace avec ses intellectuels du CLC.

7. Les réunions des ambassades et les communiqués de l’Union européenne sont au repos.

8. Les journalistes citoyens du Web devenus députés ont inspiré les autres qui ne s’attaquent qu’à l’ancien régime pour espérer postuler aussi en 2023.

9. Le porte-parole du gouvernement n’est plus la référence des démentis. L’oiseau des répliques s’est envolé.

10. La violation de la constitution ne fait plus scandale et tout est excusable.

11. Les marches, les lacrymogènes, les bilans…ne sont plus dans le vocable quotidien.

12. Les promesses non tenues sont en propagande.

13. L’espoir des nouveaux baptisés qui veulent devenir Papes est permis.

14. Les anciens amis sont devenus des ennemis .

15. Les contradictions sont sur le gâteau d’anniversaire.

Félix Tshisekedi a également réussi à constituer une nouvelle majorité parlementaire en créant l’Union sacrée de la nation.
Le FCC de Joseph Kabila dénonce lui les détournements de l’administration Tshisekedi ou même la corruption dont font l’objet les députés pour rejoindre l’Union sacrée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité