Politique & Gouvernance

Sud-Kivu : l’UNC invite la population à participer aux messes de soutien à Vital Kamerhe pour un procès équitable au second degré

A quelques jours de la réouverture du procès de Vital Kamerhe en appel, l’interfédération de l’Union pour la Nation Congolaise Sud-Kivu lance une série d’actions à partir de ce jeudi 11 février 2021 à Bukavu.

L’objectif de cette série d’actions est de demander encore une fois l’acquittement de leur président national Vital Kamerhe, condamné à 20 ans de prison, depuis le 20 juin 2020, pour détournement des fonds alloués au programme des 100 jours du Président de la République Félix Tshisekedi.

Ces actions débuteront avec de messe et culte d’action de grâce et pour implorer la grâce divine afin que les juges à ne pas condamner les innocents et aussi pour demander la protection et la grâce pour la RDC. Lors d’une interview accordée à Congowitness.org, son Président ad intérim Daniel Lwaboshi invite la population à se mobiliser pour participer à une messe d’action de grâce qui se tiendra à la Cathédrale de Bukavu, ce jeudi à partir de 15 heures, heure de Bukavu.

Daniel Lwaboshi ajoute également qu’un autre culte d’action de grâce sera organisé le dimanche 14 février à l’église CELPA de Bwindi dans la commune de Bagira.

« En attendant la suite des autres actions, il est demandé à tous les membres; militants et sympathisants de l’UNC de participer massivement à ces messes; et de porter la tenue pièce cotre pièce ou rouge blanc » ; dit-il.

Etant un parti républicain et qui respecte les institutions de la République, aucune marche ni sit-in ne sera organisée à cause de l’interdiction des manifestations publiques pour de raisons de la pandémie à Covid-19.

Cependant Daniel Lwaboshi adresse un message d’espoir. Il dit : « comme l’honorable Vital Kamerhe, nous croyons tous dans un état de droit, nous tous nous respectons les lois de la République et nous tous, nous respectons le droit. Il est vrai que le premier jugé s’était largement trompé en condamnant Vital Kamerhe dans un dossier de détournement ; heureusement, que le législateur congolais savait que le premier juge pouvait se tromper, voilà pourquoi, il avait prévu un double degré de juridiction. Nous sommes rassurés que le juge d’appel va corrigé le verdict du premier, cette erreurs grossière en condamnant des innocents ».

Il sied de rappeler que ce procès en appel reprend le lundi 15 février 2021 devant la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

Thierry M RUKATA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité