Droit de l'hommePolitique & Gouvernance

Procès 100 jours en appel : Des Universitaires du Sud-Kivu demandent à la CENCO de s’impliquer pour l’acquittement de Vital Kamerhe

A l’approche de la reprise du procès 100 jours du Chef de l’Etat en appel, les universitaires du Sud-Kivu sollicitent l’implication de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) pour la libération de Vital Kamerhe condamné à 20 ans de servitude pénale, suivant le jugement rendu en première instance en date du 20 juin 2020.

Dans le document intitulé « Qui nous roulera la pierre ? » adressé au Président de la CENCO, ces universitaires rappellent qu’après le procès et jugement en première instance, plusieurs observateurs continuent à le qualifier de procès et jugement politique. Ils rappellent également la position de l’ONG Internationale Human Rights Watch (HRW) qui avait émis des doutes sur les réels motifs des poursuites judiciaires engagées contre Vital Kamerhe.

Revenant sur les irrégularités de ce procès, les universitaires du Sud-Kivu notent : le non-respect du principe d’indépendance du tribunal en raison de différentes injonctions du gouvernement au pouvoir judiciaire ; la partialité du tribunal au regard de prises de positions des membres de la composition sur la culpabilité de Vital Kamerhe, avec les décisions de rejet de demandes de liberté provisoire ; la vie privée du prévenu a été entamée en raison de la retransmission en direct du procès en lieu et place de la couverture médiatique ; le non-respect du principe du contradictoire en raison de la prise en compte par le juge des pièces non versées aux débats.

Ils ajoutent également que ce procès était exceptionnel par la non poursuite des acteurs clés cités dans le dossier de corruption ; le flou ayant entouré la mort du premier juge ainsi que la libération de certains acteurs condamnés et la mise en liberté moyennant une caution financière.

Dans ce même document, ces universitaires dissent que point n’est besoin de rappeler que Vital Kamerhe, élu de la ville de Bukavu aux dernières élections législatives, a raflé le meilleur score en RDC. Qu’il a été un des acteurs politiques majeurs dans divers processus politiques qui ont marqué l’histoire de la RDC depuis 1996. Ils citent : de Sun City aux élections de 2018 en passant par la transition politique, les élections de 2006 et 2011, les négociations de la Cité de l’UA, les négociations du Centre Nganda,… Pour eux, Vital Kamerhe a offert généreusement son énergie et son intelligence pour un Congo pacifié, uni et prospère.

Vu les irrégularités citées ci-hauts, les universitaires du Sud-Kivu estiment que l’objectif de la condamnation de Vital Kamerhe dans un procès savamment monté ne fait plus l’ombre d’aucun doute. « ses adversaires politiques, en mal de positionnement et incapables d’étouffer son influence politique et ses compétences, cherchent par la voie judiciaire dont ils détiennent le contrôle, à l’isoler politiquement ».

Parlant de la détérioration de l’état de santé de Vital Kamerhe à la suite de son arrestation et de sa condamnation, des universitaires du Sud-Kivu signataires de ce document envoyé au Président de la CENCO, dénoncent la violation des droits des personnes malades en détention ; ce qui fait raviver l’hypothèse d’un complot pour son anéantissement. « Son isolement politique et l’indifférence étatique sur la dégradation de sa santé ne peuvent qu’avoir une incidence négative sur une union de la nation se voulant, de surcroît, sacrée et inclusive. Il est temps que Vital Kamerhe soit acquitté ».

Ils poursuivent en disant : «  Conscients du rôle salutaire que joue la CENCO dans les périodes de crise dans notre pays et de sa mission humanisatrice de l’homme écrasé par le joug de l’injustice, nous espérons que votre bienveillante autorité ne ménagera aucun effort pour mener un plaidoyer agissant auprès du Président de la République et des institutions habilitées afin que l’honorable Vital Kamerhe recouvre sa liberté et sa dignité humaine ».

Suspendu depuis le 7 août 202, le procès en appel de Vital Kamerhe reprendra le lundi 15 février 2021prochain.

Thierry M. RUKATA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité