Droit de l'hommeSociété

Sud-Kivu : Trois personnes ont été tuées en l’espace de deux jours à Uvira, annonce le RLPC

Trois personnes ont été tués dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu en l’espace de 2 jours, soit du 10 au 11 février 2021, annonce le Réseau Local de Protection des Civils (RLPC).

Cette organisation de défense des droits humains indique également que parmi ces cas, il y a un cas de justice populaire.

Elle cite le cas du mercredi 10 Février dernier, qui s’est produit à Luvungi dans le groupement d’Itara où un militaire a tiré à bout portant sur un jeune homme, qui est décédé qui a succombé plus tard de suite de ses blessures à l’hôpital où il a été acheminé. Cet élément a été identifié de 341ème bataillon spécial Commando des FARDC.

Le RLPC renseigne également que le jeudi 11 février 2021, un jeune d’une dizaine d’année a été tué à Makobola dans la collectivité de Bavira.

Ce jeune a été tué lors d’un échange de tirs entre les militaires FARDC et les coupeurs de routes non autrement identifiés, des coupeurs de routes qui voulaient piller les usagers de la route au niveau de Luhanga.

Le cas de justice populaire doculenté est un élément FARDC lynché par des jeunes en colère au marché de Luvungi. La même source indique également que l’arme de cet élément FARDC aurait même été emportée par ces jeunes.

Tout en déplorant ces tueries, le RLPC dit attirer l’attention particulière des autorités qui ont en charge la sécurité; sur leur responsabilité de protéger la population.

Face à cette boucherie humaine, le RLPC appelle les autorités à prendre leurs responsabilités pour sécuriser les personnes et leurs biens. Et aux services de sécurité à intervenir dans l’urgence, afin de rétablir l’ordre, la tranquillité, la sécurité, la stabilité et le développement de cette partie de la province du Sud-Kivu.

Alibaba RUK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page