Politique & Gouvernance

Nord-Kivu : Les jeunes du « Nouvel Elan » appuient la reprise des cours demandée par Martin Fayulu

Après la conférence de presse tenue par le coordonnateur actuel de la plateforme Lamuka tenue à Kinshasa, le jeudi 11 février dernier, conférence de presse au cours de laquelle il a fait une mise au point sur les enjeux politiques du moment, les réactions fusent de partout.

La plus récente est celle du président de la ligue des jeunes du parti politique « Nouvel élan » cher à l’ancien premier ministre Adolphe Muzito, qui a dit soutenir les démarches de leur plateforme pour la démocratisation de la RDC.

Maître Jimmy Ramazani estime que comme sa hiérarchie que le quinquennat de Félix Antoine Tshisekedi est voué à l’échec étant donné que ce dernier jouit d’une « illégitimité ».  Celui-ci ajoute que le temps passe, bientôt et que le président doit se mettre au service du peuple au lieu de continuer à se faire distraire par des coalitions qui n’aboutissent à rien.

 » Nous savons que l’Union sacrée de la Nation n’est qu’une grossesse qui émane du mariage FCC-CACH, et nous sommes convaincus que les mêmes causes vont engendrer les mêmes effets »; dit-il.

Comme tout congolais,Me Jimmy Ramazani réclame la reprise des cours partout dans des universités et écoles, et là il tacle encore le président de la République cette fois là comme opposant en pensant que loin du Covid-19, c’est la peur de la marche des enseignants insatisfaits de la gratuité de l’enseignement qui est la cause de la suspension des activités scolaires qu’ académiques.

« Nous demandons aux autorités de levée dans un très bref délai la mesure de suspension des cours, les bars, marchés, églises fonctionnement, pourquoi pas les écoles ? Elles n’ont qu’à imposer le respect des mesures barrières »; ajoute-il.

Ceci coïncidence l’annonce de la reprise des activités activités scolaires et académiques pour le 22 février prochain.

Par ailleurs, les jeunes « de Nouvel élan » en particulier et ceux de « Lamuka » en général appellent les autorités à multiplier plus d’efforts pour répondre favorablement aux grandes questions des enseignants.

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité