Politique & Gouvernance

Nord-Kivu : Les activistes des droits humains attendent de Sama Lukonde, un 1er ministre dynamique et soucieux du bien être du congolais

Des activistes des droits humains du Nord-Kivu, en général et ceux de Goma en particulier remercient le président de la République Félix Antoine Tshisekedi pour avoir nommé un nouveau chef du gouvernement, en la personne de Sama Lukonde.

Tout en lui souhaitant un bon mandat, en étant surtout jeune, ils formulent les vœux de le voir prouver au monde entier que la jeunesse Congolaise n’est pas naïve, mais capable d’amener un changement sans précédent au pays.

Le collectif des Associations féminines pour le développement, CAFED, qui nous livre cette communication à travers sa vice-présidente Isabelle Pendeza, ces activistes aspirent à un vent nouvel en rêvant grand; en attendant de la part du chef de l’exécutif la formation d’un gouvernement des personnes dignes et capables.

Ils l’invitent également à tenir compte de la participation des femmes, mais aussi s’approcher de la population de l’Est de la RDC, longtemps meurtrie par les guerres à répétition pour façonner la paix ensemble.

« Il est humain avec des qualités et des défauts, nous le soutiendrons dans la bonne voie, le congolais a besoin de voir un changement en action et non en parole » ; dit la Vice-présidente du CAFED, contrairement à son prédécesseur qui attendait à partir de Léopoldville la situation sécuritaire de l’Est du pays.

Selon elle, il est recommandé à Sama Lukonde à être mobile, car la primature n’est pas seulement condamnée à rester dans la capitale.

« Nous n’avons pas besoin d’un premier ministre qui fera seulement le tour de la capitale sans visiter et réconforter ceux qui sont meurtris à l’Est du pays. Nous attendons de lui beaucoup des choses, sachant que lui-même n’est pas à mesure de tout régler, il a besoin d’un appui fort du gouvernement et celui de la population pour y parvenir » ;  martèle la Vice-présidente du CAFED.

Parmi d’autres attentes de ces activistes des droits humains figurent aussi la stabilité du taux de change, une bonne rémunération pour les fonctionnaires de l’État de tous les secteurs; l’encadrement et orientation de la jeunesse, le CAFED prônant surtout l’égalité des chances veut voir la participation de la femme dans les actions de ce nouveau gouvernement devenir une réalité.

D’autres secteurs comme l’agriculture et l’élevage, facteurs du développement dans les milieux ruraux doivent être au rendez-vous pour donner la valeur au Congolais gagne petit.

Décortiquant tous les secteurs vitaux du pays dont ils rêvent être exploités par Monsieur Sama Lukonde, comme la réalisation des objectifs de développement durable, ODD, étant donné que « La paix, la sécurité et la bonne gouvernance est le rêve du peuple Congolais » ; conclut madame Isabelle Pendeza.

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité