Santé, Mines & EnvironnementSociété

Beni : Découvrez, les raisons du taux de morbidité élevé des maladies d’origine hydrique dans des structures de santé à Kasindi

Les structures de santé de Kasindi Lubiriha font face à un surpeuplement pendant cette période de sécheresse. Cette situation est consécutive à l’insalubrité couplée au manque d’eau dans cette partie du secteur Ruwenzori.

Une ronde effectuée par Congowitness.org dans cette entité du territoire de Beni montre que plusieurs rues et avenus de cette cité sont devenues des poubelles.

Dans le quartier Muvingi au centre de Kasindi par exemple, les habitants accusent les personnes qui viennent d’autres milieux de créer en ce lieu des poubelles routières.

Ils affirment que cette insalubrité qui est couplée à la carence d’eau potable dans la région sont à l’origine d’une flambée des maladies dans les structures sanitaires de la place. Un habitant de Muvingi l’a témoigné à la rédaction de Congowitness.org à ce terme: «  Ces saletés qu’ils sont entrain de nous amener dans la route sont souvent à la base des maladies hydriques, parce qu’ils viennent jeter tout genre de saleté. Nous attirons l’attention de ceux-là qui ont cette habitude de cesser. Souvent sont ceux qui viennent ici. Des chefs voient aussi ça, ils font leur mieux pour interdire mais ça n’a jamais abouti. Suite à ces saletés nous sommes exposé à plusieurs maladies notamment le choléra, l’Ebola voir la pandémie de COVID-19. Vraiment nous disons à tous ceux-là qui jettent ces saletés de cesser de le faire».

Cependant, l’un des soignants de l’hôpital Wanamahika, confirme que la plupart de ses malades souffrent des maladies hydriques et de la malaria.

Freddy Kighoma, Kasindi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité