Presse

Nord-Kivu : l’assassinat de l’ambassadeur d’Italie coûtera  probablement deux ans au Parc de Virunga pour regagner la confiance des touristes 

Après l’attaque armée qui a coûté du convoi du Programme Alimentaire Mondial (PAM), le 22 février 2021 vers Kibumba sur la Route Goma-Rutshuru, et qui a coûté la vie à trois personnes dont l’ambassadeur d’Italie en RDC, les activités touristiques dans le Parc National des Virunga (PNVi) reprendront progressivement, à partir du 1er avril prochain.

Annonce faite par Ephrem Balole, Directeur des Virunga Energies, un département de l’institut congolais pour concertation de la nature (ICCN), c’était lors du 4e forum sur le programme Alliance Virunga, lancé le mardi 2 Mars à Goma au Nord-Kivu.

Pour lui, « cette relance des activités s’annonce dans un contexte d’insécurité qui refait surface avec l’assassinat de l’ambassadeur italien Luca Attanasio, dans le PNVi, précisément à Kibumba dans le territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu. Le tourisme demeure extrêmement fragile. Il dépend de l’insécurité et des conditions sanitaires« .

Et d’ajouter : « On était en train de préparer les personnels, préparer les véhicules, préparer tout l’appareil destiné au tourisme, mais cet assassinat va nous coûter probablement deux ans avant de refaire la confiance et que les gens reviennent en RDC ».

Il rappelle également qu’il y a deux ans, deux touristes britanniques et un ecogarde étaient tués en mai 2018. Depuis cette année et avec l’apparition de la pandémie à Covid-19 et l’épidémie d’Ebola, le risque était de suspendre les activités touristiques au sein de ce Parc National des Virunga.

Alibaba RUK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité