Politique & Gouvernance

Gouvernement Sama Lukonde : Bahati Lukwebo, une épine dans l’Union Sacrée; soutiennent certains analystes politiques

Pendant que les tractations se poursuivent pour la formation du gouvernement Sama Lukonde, le Président du Sénat Bahati Lukwebo, nouveau allié à Félix Tshisekedi dans le cadre de l’Union Sacrée de la Nation (USN), exigerait 5 ministères clés, la part du lion.

Selon le Média cas-info.ca, Modeste Bahati Lukwebo, un des poids lourds du régime de Joseph Kabila, menace de démissionner de ses fonctions du Président du Sénat, si le partage des postes dans le gouvernement d’Union sacrée ne rencontre pas l’assentiment de son regroupement Politique AFDC-A.

Le comportement ce haut dignitaire du FCC converti en USN fâche plusieurs de ses partenaires, même au sein de sa famille politique AFDC-A, c’est le cas du Parti Travailliste qui l’a invité « à stopper net avec la gourmandise et l’escroquerie politiques et le règlement de compte ».

Avec deux grands postes clés occupés par son parti, soit le Président du Sénat et la deuxième Vice-présidence de l’Assemblée Nationale, Lukwebo veut avoir le contrôle de l’économie, des ITPR et même du Budget, un ministère occupé aujourd’hui par l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) de Vital Kamerhe.

Des analystes politiques estiment qu’aujourd’hui, l’UNC et l’UDPS regrettent le comportement de Lukwebo qui vient manger les fruits de la Coalition Cap pour le Changement  » CACH » et veut s’approprier tout le pouvoir pendant qu’il ne s’était pas battu pour le conquérir, un avis qui semble être partagé par une frange des membres et cadres de l’UDPS et de l’UNC.

Ils disent : « alors que l’UNC et l’UDPS se sont battus pour gagner le pouvoir, celui qui le rencontre en mi-chemin (en plein exercice du pouvoir) veut l’accaparer tout le pouvoir comme s’il s’était battu pour le gagner. Pendant nous UNC et UDPS on battait la campagne électorale, lui battait campagne pour le FCC, au nom de Emmanuel Shadary ».

Et de poursuivre : « Lukwebo est un réel vendeur du vent pour se retrouver au mangeoire. A l’Union Sacrée, il annonce qu’il avait 41 députés, pendant que tous ne lui ont jamais fait allégeance. A l’aube de l’USN, il montre déjà ses griffes qu’il utilisait au FCC ».

Après la chute du régime Kabila, Lukwebo a engagé une guerre à ciel ouvert pour revendiquer son quota dans le gouvernement Sylvestre Ilunga, une histoire qui semble se répéter avant même la formation du nouveau gouvernement.

Certains analystes estiment que la guerre de poste engagée par Bahati Lukwebo salit déjà l’image de la vision du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, incarnée dans l’Union Sacrée de la Nation.

Alibaba RUK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page