Droit de l'hommeSociété

Nord-Kivu : Le CAFED appelle les femmes et jeunes filles à ne pas se sous estimer et à saisir les opportunités

Profitant de la clôture du mois de mars spécialement dédié aux droits de la femme,le collectif des associations féminines pour le développement, CAFED appelle les femmes à miser sur leur leadership, qu’elle ne puissent pas perdre leur estime face aux hommes et à la jeunesse féminine d’entreprendre pour son autonomisation.

Cette plateforme des associations défendant les intérêts féminins n’a pas voulu faire passer inaperçu ce mois sans interpeller la conscience de la femme et de la jeune fille qui, au départ pensent que ce mois n’est qu’un slogan.

La vice-présidente de cette structure demande au leadership féminin à apprendre et à étudier, afin de pousser la femme à la participation dans la gestion de la chose publique, mais aussi aux organes de prise des décisions, qu’elle comprennent aussi que lorsqu’elles réclament les droits pour l’égalité de chance c’est pas une rivalité entre elles et les hommes, mais juste une complémentarité.

« Nous devons amener les femmes à s’approprier la lutte, à s’impliquer dans le partenariat, à étudier et avoir des formations. Ce sont nos actions qui vont monter le niveau de notre leadership féminin non pas nos paroles,une femme de parole est différente d’une femme d’action. Que les femmes ne puissent pas perdre leur estime face aux hommes,la jeunesse féminine doit aussi entreprendre pour son autonomisation » ; a interpellé Isabelle Pendeza au micro de Congo Witness.

Le thème choisi pour cette année a coïncidé avec les actions du CAFED sur terrain pendant cette période où le monde est troublé par la pandemie de corona virus, avec des réalisations palpables :

L’organisation a procédé à la distribution et vente de 75 000 pièces des masques à tissus dont 40 000 financés par une organisation internationale dont certains distribués gratuitement dans des marchés et écoles et 35 000 fournis par l’investissement interne.

150 bidons de 5 litres de savons liquides mis en vente, 1500 pièces des désinfectants sont parmi les différents actes d’accompagnement au gouvernement dans la lutte contre cette pandemie.

Pour épanouir sa volonté de bien vouloir éveiller la conscience féminine, cette plateforme est allée loin en encadrant plus de 139 jeunes dans l’entrepreneuriat, aussi la création des 30 AVC pour pousser les femmes à l’autonomisation économique, actions auxquelles on peut aussi ajouter cinq actions des plaidoyers dont une internationale, une nationale et trois au niveau provincial, les alertes sur les violences sexuelles basées sur le genre et enfin elle a mené des sensibilisations sur la Covid 19 dans 5 écoles, 4 marchés et 2 quartiers ce qui prouve selon cette dame que le CAFED n’est pas dormi sous ses lauriers, elle a saisi l’opportunité même dans des moments difficiles pour mener ces actions.

Isabelle Pendeza a songé au nom de sa plateforme aussi à la femme de Beni dont elle a appelé à ne pas croiser les bras, « nos condoléances les plus attristées à ces femmes de Beni qui perdent les leurs du jour le jour et à ceux là qui ont perdu leurs vies ». Elle ajoute qu’« on ne peut pas célébrer le mois de la femme sans celle de Beni, nous les encourageons à ne pas baisser le bras à prendre courage, nous sommes de cœur avec elle » ; a-t-elle ajouté.

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité