SécuritéSociété

Sud-Kivu : Lwabandji Lwasi Ngabo confirme l’infiltration des rwandais et burundais dans la partie sud de la province

La situation qui prévaut actuellement dans les moyens et hauts plateaux de Fizi, Mwenga et Uvira inquiète de plus en plus la population de cette partie de la province du Sud-Kivu.

Selon les informations en notre possession, depuis l’arrivée du colonel déserteur Charles Sematama à Fizi, les dangers se sont multipliés dans la région surtout, que le précité travaille en connivence avec l’autre colonel déserteur de Forces armées de la RDC, Michel Makanika.

Dans le territoire d’Uvira par exemple, la nouvelle société civile congolaise à travers son président André Byadunia se dit surpris non seulement par cette coïncidence de défection des officiers militaires dans le rang des FARDC, mais aussi par des infiltrations illégales des sujets Burundais et Rwandais dans cette zone.

Pendant ce temps, c’est la société civile du territoire de Fizi qui déclare quand à elle que ce sont des groupes armés nationaux qui endeuillent de plus en plus la population en précisant tout de même qu’il y aurait une probable infiltration des étrangers burundais et Rwandais dans les hauts et moyens plateaux.

En réaction, le ministre de l’intérieur et sécurité Lwabadji Lwasi Ngabo reconnait qu’il y a des infiltrations qui sont signalées dans la partie Sud du Sud-Kivu et rassure que les autorités provinciales travaillent d’arrache-pied pour décanter cette situation. Il invite ainsi toute la population à une franche collaboration avec les forces de sécurité, car dit-il, la paix et la sécurité est une question de tous.

Signalons que des alertes se sont successivement multipliées ces dernières semaines pour interpeller les autorités à tous les niveaux de s’impliquer davantage pour la sécurisation des frontières du pays et pour la sécurisation des personnes et de leurs biens, afin que ce genre de situation s’arrête dans cette partie de la province.

Rodrigue ZAGABE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité