SécuritéSociété

Goma : Plainte contre le commissaire supérieur Job Alisa, les mouvements citoyens recadrés

Quatre mouvements citoyens, dont la coalition citoyenne pour lutter contre les conflits fonciers, Véranda Mutsanga de Goma, Congo conscience et le Réseau communautaire nouvelle vision club sont auteurs d’une plainte contre le commissaire supérieur, Job Alisa commandant de la police urbaine commune de Goma.

Dans celle-ci, ces derniers reprochent à l’officier ce qu’ils qualifient d’implication négative dans le déguerpissement illégal de la population à Buhene, Turunga dans le groupement Munigi en territoire de Nyiragongo, mais aussi à CCLK dans le quartier Kyeshero. Ils l’accusent également du terrorisme, arrestations arbitraires, extorsion, menace de mort et autres. Ces mouvements citoyens exigent l’implication de l’auditeur supérieur près la cour militaire de Goma, pour que Job Alisa soit interpellé afin qu’il présente ses moyens de défense.

Très confiant et sûr de lui même, le commissaire supérieur a préféré leur renvoyer au banc de l’école pour compléter ce qu’il qualifie des lacunes qu’il y a dans les têtes des plaignants qui selon lui, il reste aussi à savoir s’ils sont réellement des mouvements citoyens; regrettent ces jeunes.

« Avant qu’ils déposent leur plainte, ils devraient d’abord définir certaines choses, comme :
– Qu’ils s’informent sur le rôle de la force publique dans ce qu’ils qualifient de déguerpissement
– Ils doivent consulter des juristes spécialistes en la matière avant de s’amuser, car leur plainte montre qu’ils ignorent les décisions judiciaires et du devoir de la police quant à ce
– Je ne suis pas commandant du commissariat de Nyiragongo et je ne peux y intervenir que lorsque la force publique du ressort est débordée et cette présence doit se justifier par ordre de la hiérarchie

– La police ne déguerpit jamais, mais elle est requise en qualité de force publique pour accompagner et sécuriser les huissiers de justice chargés de l’exécution d’une décision y relative » ; éclaircit Job Alisa.

Par ailleurs, il conseille à ses prédateurs d’agir après avoir réfléchi et d’éviter des manipulations inutiles tout en limitant des blagues similaires.

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité