Politique & GouvernanceSécurité

Goma : Les jeunes leaders de la section sécurité au Nord-Kivu s’engagent dans la lutte pour exiger le départ de la Monusco

La semaine dernière a été agitée dans les villes de Goma, Beni, Butembo suite à la demande du départ des casques bleus de la Monusco, une mission jugée inefficace et improductive par certains mouvements citoyens, vu la situation sécuritaire fragile actuelle.

C’est dans ce contexte qu’au cours d’un point de presse tenu le vendredi dernier  par les jeunes leaders de la section sécurité au Nord-Kivu, au siège de l’UNPC Nord-Kivu. Ces jeunes ont appuyé leurs pairs dans cette démarche dont ils ont, selon eux, commencé depuis les années 2019.

Pour Johnson Ishara président honoraire du parlement des jeunes et un de ces jeunes, toutes les options sont bonnes pourvu que les Congolais obtiennent le départ de ces casques bleus. Depuis leur avènement en RDC, il y a plus de deux décennies, les parties où sont installées des camps de la Monusco, les populations ne vivent que des spectacles macabres du jour au lendemain.

« C’est une lutte que nous avions commencé depuis 2019, nous encourageons tous nos collègues du Grand Nord, Beni, Butembo, Lubero, Rutshuru même ceux de la ville de Goma dans cette initiative, 22 ans c’est trop. Nous sommes d’ailleurs contents de voir que ces jeunes qui n’étaient pas d’accord avec nous dans cette démarche comprennent aujourd’hui que les congolais en ont déjà assez. Nous leurs appuyons, mais que cela se fasse dans la non violence » ; a-t-il dit.

Johnson Ishara a souligné que les forces Armées de la République Démocratique du Congo ne sont pas incapables de finir ce qu’il a qualifié de comédie que jouent les casques bleus dans des zones opérationnelles, où les gens sont tués parfois à quelques mètres de leurs positions.

« Tous les moyens que l’on disponibilise pour ces casques bleus, si on le donnait aux FARDC, elles constitueraient la première Armée en Afrique. Nous demandons aux députés de voter un budget conséquent pour nos militaires; vous allez voir ce qu’ils vont nous produire comme résultat. Les efforts fournis par nos vaillants soldats sans moyens prouvent en suffisance qu’avec des moyens logistiques adéquats ils pourront faire mieux » ; a-t-il ajouté.

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité