Droit de l'homme

Marches anti-Munusco : Des spéculations s’intensifient autour du départ de la force onusienne dans le chef de la population à Kasindi

Depuis 1960 à 2021, la MONUSCO est installée en RDC sous la session Katangaise. Au Nord-Kivu aujourd’hui des manifestations s’intensifient dans plusieurs coins pour exiger son départ, vu l’inefficacité de ses éléments dans la traque des rebelles ougandais qui endeuillent la population du territoire de Beni.

Un habitant du quartier Lumumba en Groupement Basongora dit n’avoir jamais vu quelque chose de pratique fait par cette mission onusienne depuis son entrée dans la province du Nord-Kivu.

Plusieurs personnes sont sauvagement massacre par les rebelles ougandais ADF/MTM sous l’œil impuissant de la Monusco. Ce citoyen de Kasindi désapprouve toutefois la voie de violence qu’empruntent les manifestants. Il suggère que des voies des dialogues soient privilégiées.

« La population veut voir d’une manière pratique pour enfin accepter l’efficacité de la MONUSCO. Car c’est depuis longtemps que les éléments de cette force sont sur notre sol mais sans pour autant accomplir sa mission de garantir la paix au peuple congolais. C’est pour quoi la population prends la décision de chasser cette force. Le président de la République est bien sûr garant du respect des traités et des accords internationaux, pour le départ de la MONUSCO, ce n’est pas à lui de le dire car un mandat d’une année renouvelable a été signé en janvier dernier » ; a indiqué cet habitant.

Notez qu’il y a de cela deux semaines à peu prêt que des journées ville morte sont décrétées dans la région de Beni-Butembo.

Freddy Kighoma, Kasindi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité