PresseSanté, Mines & Environnement

Goma: Le docteur Winner demande à ses pairs d’éviter des derapages

Actuellement à couteau tiré avec le CESAC,les tradipraticiens de la ville de Goma ne savent plus à quel sein se vouer étant donné que leur unique canal à travers lequel ils font passer leurs messages est la presse audiovisuelle,ce qui est privé à certains parmi eux à cause de quelques débordements dont ils font l’objet.

La paume de discorde entre cet organe de régulation des médias et quelques tradipraticiens de la ville est qu’aucours des certaines de leurs interventions ils parviennent à parler des maladies qui exposent clairement la nudité et parlant des sensibilités intimes ne tenant pas compte de leurs auditoires,chose grave ne sachant pas aussi choisir à quelle heure pourraient être diffusées ces émissions.
Le docteur Winner,un des tradipraticiens de la catégorie d’herboristes qui est jusqu’à présent dans la ligne éditoriale du CESAC, appelle ses collègues parfois à la retenue.

«J’appelle les amis à utiliser des termes au sens figuré, parcequ’on ne sait pas qui nous suivent lors de nos émissions,il y a ceux qui sont peut-être au salon avec leurs belles mères et beaux pères,voire les enfants c’est triste que l’on n’en tienne pas compte», a-t-il dit

Plusieurs médias sont actuellement mis en garde et menacés de fermeture par le CESAC à cause des débordements des certains tradipraticiens ce qui constitue une menace aussi pour ce métier qui est entrain de prendre un nouvel élan en province.

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité