Droit de l'hommePolitique & Gouvernance

Sud Kivu : MKL juge de provocation et trahison les propos de Jean Baudouin Mayo sur la situation actuelle de Vital Kamerhe

Dans une déclaration déposée à la rédaction de Congowitness.org, ce mercredi 21 juillet 2021, le mouvement Kamerhe Libre (MKL) renseigne que ç’est avec grande déception et consternation que les kamerhistes et les membres du MKL en particulier, ont suivi, le dimanche 18 juillet 2021,la sortie médiatique du ministre honoraire du budget et l’ancien secrétaire général de l’UNC Jean Baudouin Mayo, portant sur la condamnation de leur leader Vital Kamerhe.

«En effet, dans sa déclaration du 18 juillet, comme tout traître digne de ce nom, cet homme qui se camoufle en haut cadre de l’UNC a craché sur l’honneur de son parti en revendiquant,cette fois de manière ouverte, la paternité de ce dernier, comme s’il était le seul co-fondateur» peut -on lire dans cette déclaration, à célà s’ajoute,

« Comme si cette tentative d’accaparement du parti cher à Vital Kamerhe n’aurait pas suffi, cet ancien ministre et secrétaire général créé, bercé et nourri par l’UNC, est allé loin jusqu’à s’attaquer individuellement à son président national en clament tout haut que la condamnation abusivement lui infligée de suite d’une arrestation bien réconnue d’arbitraire était judiciaire et non politique…,N’est ce pas une provocation frisant de la trahison pure et simple dont jean Baudouin Mayo s’est rendu coupable à l’endroit de son parti et de tous les kamerhistes tant qu’on sait que le dossier dit de 100 jours est bien jugé de politique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays? » S’interroge le MKL dans cette déclaration.

Eu égard à ce qui précède, le Mouvement Kamerhe Libre «condamne avec véhémence cette moquerie et humiliation résérvé à l’honorable Vital Kamerhe par ce cadre de son parti et éxige un démenti formel immédiat suivi des excuses que l’honorable Mayo devra présenter publiquement à son président national et à tous les kamerhistes d’ici 48heures».

Ce mouvement pro-kamerhe éxige également, «la demission volontaire et immédiate de cet ancien secrétaire général de l’UNC »

Ces kamerhistes «rejettent en bloc toute tentative tendant à écarter leur leader aux élections présidentielles de 2023 , en s’opposant catégoriquement aux démarches de Jean Baudouin Mayo»

Dans la mesure où aucune , de ces conditions n’est pas réunie d’ici 72 heures, le mouvement Kamerhe libre, «demande à la haute hiérarchie de l’UNC de prendre de mesures drastiques contre cet ancien secrétaire général qui semble avoir déjà choisi son camp, en l’éxcluant définitivement du parti avec effet immédiat»

Pour clore, le mouvement Kamerhe Libre MKL met en garde toute personne qui osera profiter de ce dossier politique dont est victime Vital Kamerhe pour se frayer un positionnement politique , car il ne manquera pas ses symphatisants sur son chemin.

Trésor KYEMBWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité