Droit de l'homme

IDJWI : les jeunes sont appelés à entreprendre pour assurer leur autonomisation ( Joëlla Sambo)

Célébrée le 12 Août de chaque année, la journée internationale de la jeunesse a été commémorée à idjwi ce dimanche 29 Août 2021 en présence de Madame Joëlla Sambo, présidente du conseil provincial de la jeunesse du Sud-kivu accompagnée de quelques membres du bureau provincial et d’autres jeunes venus du territoire de kalehe qui se sont joints à ceux de l’île d’idjwi.

Le thème national étant de transformer les systèmes alimentaires : l’innovation des jeunes pour la santé humaine et celle de la planète, les jeunes du territoire d’idjwi ont cependant abordé l’approche qui est « la contribution de la jeunesse dans la sécurité alimentaire ».
Plusieurs défis ont été révélés et qui bloquent les jeunes à s’investir dans l’agriculture.
C’est notamment :
– l’accès limité aux terres arables dont la grande partie est entre les mains des grands consessionaires ,
– la divagation des bêtes qui ravagent les plantes,
– la destruction de l’environnement,
– le vol répétitif dans les champs,
– l’oisiveté des jeunes,
– manque d’appui et politique adéquate de la part du gouvernement pour encadrer les jeunes et
– d’autres jeunes qui n’ont pas la bonne volonté d’exercer les travaux champêtres.
Prenant la parole dans ces assises, Joëlla Sambo, présidente du conseil provincial de la jeunesse du Sud-kivu, invite les jeunes d’idjwi de travailler dans l’unité, fournir le premier pas dans l’entrepreneuriat en se conformant aux textes qui régissent les jeunes entrepreneurs pour leur autoprise en charge.
 » Le conseil provincial de la jeunesse a pris l’engagement d’accompagner les jeunes d’idjwi dans le plaidoyer afin de trouver des solutions aux défis relevés pendant ces échanges.
Le plus grand défis c’est la présence des grands consessionaires à idjwi qui ne facilite pas aux jeunes à entreprendre dans le domaine agricole, la pêche aussi ne pas bien réglementée, « nous allons accompagner les jeunes pour trouver des solutions » a dit Joella Sambo.
« Mais nous interpelons ces jeunes de prendre le risque d’entreprendre dans le secteur agricole car tout le plaidoyer que nous pouvons faire ça débutera par la prise de conscience de la jeunesse d’idjwi à faire des initiatives surtout dans l’agriculture pour diminuer l’insécurité alimentaire dans le territoire d’idjwi » a-t-elle ajouté.
Baraka Mulume jeune d’idjwi et participant à cette conférence, invite les jeunes d’idjwi à prendre leurs destins en mains et approcher les grands consessionaires afin d’accéder aux terres arables pour les activités agricoles des jeunes.
Un message de sensibilisation a été lancé à toute la jeunesse d’idjwi d’éviter la consommation des boissons fortement alcoolisées qui détruisent les jeunes sur le plan mental, physique et moral.

Richelieu Byamana depuis Idjwi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page